Seuil

 

UNE MARCHE… POUR S’EN SORTIR

Une marche Seuil pour un jeune est une échappée belle, le corps en mouvement, les sens en éveil, la tête ailleurs, sur les traces de soi-même.

C’est une marche individuelle au long cours, de mise à distance et de remobilisation : plus de 1800 kilomètres à l’étranger sans téléphone et sans musique enregistrée. Environ 90 à 105 jours, d’une moyenne de 20 à 25 kms, entrecoupés de jours de repos. Sur le plan physique, c’est parfaitement réalisable par tous les jeunes de 14 à 18 ans.

La marche suit un itinéraire précis et détaillé décrit dans un plan de marche à respecter. Elle se décompose en 3 moments importants :

  • le stage d’avant marche(4-5 jours en gîte, en France),
  • le parcours lui-même,
  • le stage après marche (4 jours, minimum, en gîte, en France).

Le jeune est constamment accompagné par un adulte. Pendant ces 3 mois et demi, ils vivent et gèrent un budget quotidien de 32 euros (2 x 16 euros) pour le gîte et le couvert. L’équipement et le matériel de qualité sont fournis par Seuil. Ils sont autonomes, dotés d’une tente individuelle.

 

L’organisation

Le jeune et l’accompagnant, même loin, très loin du siège de l’association, ne sont pas seuls et livrés à eux-mêmes. L’accompagnant est doté d’un téléphone qui permet à l’équipe éducative Seuil d’avoir un lien quotidien avec le binôme.

Une organisation est mise en place pour rendre cette marche sécurisée et sécurisante en s’appuyant :

sur une équipe éducative

  • le directeur de l’association,
  • 2 éducateurs en charge du suivi de la marche,
  • la psychologue de l’association.

sur plusieurs temps forts

  • Les 2 ou 3 déplacements de l’équipe éducative sur la marche pour faire le point et préparer le retour.
  • les co marchages (périodes de 6 à 7 jours) pendant lesquelles un adulte (futur accompagnant) fait dans les mêmes conditions un bout de chemin avec le binôme.

sur une collaboration étroite avec

  • les éducateurs référents, « fil rouge », les services de la PJJ ou l’ASE qui suivent le jeune
  • le juge prescripteur
  • le responsable ASE

sur un lien fréquent avec

  • la famille, et toutes les personnes susceptibles d’être acteur dans le devenir du jeune.

sur une communication régulière

  • l’accompagnant avec le jeune rédige tous les 10 jours, un rapport transmis à tous les acteurs. Le jeune rédige tous les 10 jours un blog posté sur le site de Seuil.

 

Le projet éducatif de la marche

Cette prise en charge individuelle de 3 mois et demi induit des comportements et des attitudes différents de ceux générés dans un collectif. La disponibilité constante de l’accompagnant permet de guider la réflexion du jeune sur les tenants et les aboutissants de sa situation. Cette réflexion permet également d’intérioriser ce qui fonde la loi et la règle. Chemin faisant, l’adulte accompagne le jeune dans la réappropriation des conduites sociales. Les rencontres avec les autres randonneurs de nombreux pays et la bienveillance dont ils font preuve contribuent à une démarche socialisante et à une renarcissisation positive.

 

A travers l’exploit réalisé, le jeune réhabilite son image à ses propres yeux et à ceux de son entourage. Il démontre qu’il est capable de mobiliser l’énergie nécessaire pour son devenir. C’est un acte résilient.

 

Faire acte de candidature

Dès réception d’une note de situation de l’éducateur référent, un premier entretien avec le directeur est proposé pour une présentation détaillée de la marche. Suite à cet entretien, le jeune confirmera sa candidature par sa lettre de motivation. Les différents entretiens (dont l’un avec la psychologue de l’association) se dérouleront dans un délai rapproché. Une rencontre avec les parents est souhaitée.

Paul Dall’acqua-Janvier 2017

 

Nous contacter :

 

Pour un renseignement ou une demande d’admission d’un jeune :

seuil1@orange.fr

 

Pour le recrutement des accompagnants : seuilrecrute@orange.fr

Tél. : 01 44 27 09 88

Fax : 01 40 46 01 97