Seuil

Marche de Melxxx accompagnée par Anthony du 19-5-2017 au1-9-2017

 

Mercredi 24 mai : Llanes

Bonjour. Nous sommes arrivés en Espagne et j’ai du mal à le dire. Je suis fatiguée, 15h de bus c’était compliqué. Nous sommes allés à l’auberge, puis nous avons patienté dehors au bord de la plage, car celle-ci ouvrait à 15h. C’était trop beau. Nous sommes rentrés nous reposer. J’ai pris ma douche, il m’a fallu être courageuse parce que à voir la « gueule de la douche ». Nous avons mangé en mode camping dans la chambre. Nous ne devrions pas tarder à nous coucher. A suivre…

Jeudi 25 mai : Nueva 

Bonjour. Première marche officielle. C’était un peu dur avec la chaleur et le soleil. Avant de partir, je me suis rendue compte que le strict minimum de ma vie d’avant avait disparu, je me suis réveillée déjà de mauvaise humeur, mais après c’était encore pire. Finalement, j’avais oublié mes affaires dans la voiture d’Antony. Malgré les difficultés, j’ai vu de beaux paysages, j’ai trempé mes pieds dans l’eau. J’ai mangé et nous sommes repartis en direction de Nueva. Il n’y avait pas d’auberge alors on a pris une chambre d’hôtel. Arrivé à l’hôtel, la douche a su se faire apprécier et puis on a prévu de manger dehors dans un bar au restaurant.

Samedi 27 mai : Vega de Ribadasella 

Bonjour chers lecteurs, lectrices. Je n’ai pas raconté la journée de vendredi, parce que j’étais fatiguée. Si je dois résumer, c’était une galère avec la pluie et les montées. Nous sommes arrivés chez Marina qui suit ma marche. En arrivant j’ai fait une sieste, puis je suis allé me doucher et de là on est parti sur la plage et on a fini par une magnifique coucher de soleil. A ce moment-là, j’ai ressenti du bien-être, quelque chose que je n’avais pas ressenti depuis longtemps dans la joie et la bonne humeur. On a mangé, puis nous nous sommes couchés.
Le lendemain, on a passé presque toute la journée à chercher des pierres, on va dire précieuses… la nature crée des choses magnifiques.
Le soir, l’auberge était complète. On a partagé un repas de choses que je n’aime pas, cela plus la barrière de la langue, je ne me sentais pas à ma place. Nous avions prévu de nous coucher tôt pour prendre un rythme, mais je n’ai pas trouvé le sommeil rapidement.

Dimanche 28 mai : Oviedo

Départ pour Séville. Marina nous a amenés au bus. 1h plus tard, on était à Aviedo. On a passé 3h là-bas. On en a profité pour manger, puis on a pris le train pour Madrid. Il a fallu changer de gare, prendre le métro, aller chercher à manger pour la route. L’arrivée prévue est 12h. C’était une journée fatigante et en rentrant, petit moment de détente dans un jacuzzi. Si c’est possible … après, dormir !!! 

Lundi 29 mai : Madrid

Premier réveil à Séville. Le programme du jour : acheter le matériel qui nous manque. Cela a été plus long que prévu, toute la journée. Ce soir, on ne devrait pas se coucher tard, car demain grosse journée de marche.  5h du matin debout. Cela va commencer. J’espère que je vais y arriver, car j’ai envie de réussir. A suivre.

Jeudi 1 Juin : Almadén de la Plata

Bonjour. Depuis la dernière fois, nous avons démarré officiellement la marche. 1ère étape. Au début c’était très facile. Nous sommes partis à la fraîche et le chemin était plus plat juste à la fin, la chaleur était horrible et on était contents d’être arrivés. Il y avait de l’ambiance. L’hospitalier blague au début, mais passé 22h, il s’est transformé en vieux grincheux. Le soir n’arrivant pas à dormir, Anthony non plus, en pleine nuit à 2h du matin, nous avons décidé de partir faire la marche. J’ai apprécié ce changement, cela me rappelle des bons moments avec ma mère. Pendant le chemin, c’était cool, on a bien rigolé. On s’est fait peur, nous nous sommes aussi perdus en pleine forêt. Il y avait de la peur, mais tout s’est bien passé. Nous sommes arrivés à Castilblanco. A l’auberge, il a fallu négocier pour pouvoir rentrer. On a dormi toute la journée, Nous comptons repartir le soir, mais le responsable de la marche nous l’a déconseillé. Donc, nous sommes partis à 6h. La marche s’est bien passée. A la fin, petit cadeau, une pente super raide 75m de hauteur. On a fini en beauté.

Vendredi 2 juin : Real de la Jara

Bonjour. Petite panne de réveil ce matin. Départ 7h sous la fraîche. Très vite la chaleur était présente. C’était un parcours très vallonné. C’était dur, mais j’y suis arrivée. En arrivant à Real de la Jara à l’auberge, j’ai lavé mon linge à la main, puis je me suis reposée. En me réveillant, je suis allée prendre la douche. Nous sommes allé faire des courses. On a mangé. Petite partie de jungle speed avant d’aller se coucher et d’écouter les Grosses Têtes.

Lundi 5 juin : Zafra

Bonjour à tous et à toutes. Depuis la dernière fois, panne de réveil à cause d’Anthony, nous sommes partis encore plus tard que lorsque cela m’est arrivé. Mais j’ai passé une agréable journée dans la bonne humeur. Ce jour-là, il y avait de la chaleur, mais supportable grâce au vent. A l’auberge, l’hospitalier était un vrai maniaque, lorsque j’ai fini ma douche mais je n’avais pas fini de me préparer.  J’étais allée chercher ma trousse de toilette qu’il était déjà en train de nettoyer la salle de bain. J’ai dû attendre qu’il finisse, pour pouvoir la ressalir. 
Le lendemain, je me suis réveillée pas très bien. J’avais des envies de vomir et mal à la tête. Nous sommes quand même partis. Au début, c’était dur, mais après ça allait mieux. Arrivée à l’auberge, il y avait une piscine, donc j’en ai profité pour me rafraîchir. J’étais comme une enfant. Le soir on a mangé dehors.

Mardi 6 juin : Zafra

Enfin aujourd’hui, on a marché 26 km, c’était notre grosse étape jusque-là. Elle n’était pas trop dure, mais c’était long. Aujourd’hui encore, on a vu des animaux attachés, seuls, au milieu de nulle part dans de mauvaises conditions. Cela m’énerve, j’ai beaucoup de peine pour ces animaux et j’ai envie d’attacher, à leur tour, leur propriétaire. Nous sommes arrivés à l’auberge et nous avons attendu la venue de Clémence, une autre personne qui suit ma marche. Hasta luego.

Mercredi 7 juin : Zafra

Hier, journée de repos à Zafra. Réveil en douceur. Clémence est avec nous. Je n’avais pas envie de faire grand-chose, surtout me reposer, cela m’a fait du bien. Les hospitaliers, Josée et Philomène, sa femme, sont très chaleureux, très souriants. J’ai été contente de les rencontrer et si l’occasion se présente, je reviendrai les voir. Nous sommes allés faire des courses, puis nous avons mangé.
Le lendemain direction Villafranca. J’ai eu du mal à me réveiller. J’étais fatiguée, mais nous sommes partis quand même. Sur la route en partant, encore une fois, un âne attaché. Il s’est précipité sur nous pour obtenir des câlins. J’étais énervée, j’ai pris mon couteau avec l’intention de couper sa corde, pour le libérer pour qu’il puisse au moins se dégourdir les pattes. Mais, on m’en a dissuadé. Je ne l’ai pas fait. Maintenant, je le regrette et la prochaine fois, je le ferai après avoir analysé la situation.
Nous sommes arrivés à l’auberge de El Carmen. Nous avons fait la sieste. C’est mon moment préféré de la journée après avoir mangé. M

 

Jeudi 8 Juin : Torremejia

Bonjour, aujourd’hui je me suis levée facilement, mais fatiguée. Nous sommes partis presque à l’heure avec 15 mn de retard. Le début du trajet a été facile, mais après 9h la chaleur a augmenté de minute en minute. C’était vraiment dur. Il n’y avait pas d’ombre. Nous l’avons subie jusqu’à l’arrivée. Même le peu d’ombre ne suffisait pas pour nous rafraichir. Quand nous sommes arrivés, je me suis jetée sous la douche et puis la siesta !!!
Juste pour que vous sachiez que nous sommes maintenant à 250km parcourus. C’est déjà énorme, mais j’avais l’impression d’avoir fait plus, mais après tout ça, tout va bien:). Je suis très fière de moi.

 

Vendredi 9 juin : Mérida

Bonjour. Petite étape par rapport à hier, avec un peu de vent, le kiffe. Mais je n’avais pas envie de marcher, donc je n’ai pas grand-chose à dire à part qu’il fait très chaud. A bientôt.

 

Samedi 10 juin : Mérida – repos

Alors, aujourd’hui repos à Mérida. Nous avons visité les vestiges romains. C’était magnifique. Nous avons ressenti les énergies du passé. Ce n’est pas tout le temps que nous avons l’occasion de faire des sorties comme ça. J’aime bien et je ferais ça plus souvent. A la sortie, nous avons pris le petit train touristique. C’est une arnaque et nous nous sommes fait envoyer « ch… » parce que nous parlions. On nous disait « chuuut, por favor ». 
Puis l’après-midi, nous sommes restés à l’auberge, car il faisait trop chaud. En fin de journée, nous avons réservé pour demain les thermes romains, des massages. J’ai hâte. Hasta luego.

 

Lundi 11 juin : Aljucen 

Bonjour. La journée a plutôt bien commencé. Nous sommes partis motivés, le chemin était plutôt facile. Nous sommes arrivés avant qu’il fasse trop chaud. L’auberge était sympa, équipée, avec un petit jardin. Nous avons lavé notre linge, puis nous avons fait une sieste avant d’aller aux thermes et se faire masser. Nous sommes arrivés dans une belle maison romaine, magnifique. Nous sommes allés nous changer, l’endroit où il y avait les bains était très agréable avec des bougies parfumées dans une salle sombre. Tout pour être bien ! 20 mn de bain, puis on passe au massage, très relaxant… 30 mn pour terminer dans les bains. Après ça, nous sommes allés manger, puis nous coucher.

 

Mardi 12 juin : Alcuéscar

Aujourd’hui, je me suis levée de mauvaise humeur et fatiguée. Les nuits sont chaudes et le sommeil dur à trouver. J’ai subi les 20 km de marche. C’était dur d’avance, mais je me suis forcée.
L’auberge, ce soir, c’est chez des prêtres. Nous sommes allés à la messe et on s’est fait bénir. Je ne me sentais pas bien et j’ai frôlé plusieurs fois le malaise. Mais j’ai tenu et nous avons fini par aller manger et nous coucher. Bonne nuit.

 

Mercredi 13 juin : Aldea del Cano

La journée commence bien, départ 6h30, bon rythme. Ce n’était pas si dur que ça, mais la chaleur était désagréable. Nous avons fini rapidement l’étape. Le soir, j’ai appelé ma famille. J’étais contente.
Il y a de l’électricité dans l’air avec Anthony.
Le lendemain, nous nous sommes levés. 
La veille, j’étais énervée et pour pouvoir m’endormir, j’ai pris un tercian (médicament). Je ne pouvais pas marcher dans cet état -à. Nous avons pu rester une journée de plus et j’ai dormi toute la journée.

 

Jeudi 15 juin : Cáceres

Réveil facile, j’étais motivée. Nous avons marché 2h avant la pause. Comme toujours, nous fuyons la chaleur. Nous sommes arrivés à 11h et avons fait les courses. A l’auberge, j’ai pris ma douche et fait une grosse sieste. Nous sommes restés toute la journée à l’auberge à nous reposer. A demain. 

 

Vendredi 16 juin : Casar de Cáceres

Réveil à Cáceres avec 1h de retard et il faut le rattraper. Nous avons marché toute l’étape sous le soleil. A la fin, en rentrant dans la ville de Casar de Cáceres, nous sommes passés devant une piscine municipale ce qui nous a fait rêver. La piscine a fait partie du programme de la journée.
Arrivée à l’auberge, je me suis sentie à l’aise. 
Il y avait une machine à laver, ce qui est rare dans les auberges.
Nous mangeons une salade, puis prenons une douche et partons à la piscine. Nous y sommes restés toute l’après-midi. J’ai défié Anthony à la natation et j’ai gagné et au concours d’apnée aussi et pour finir par une séance de bronzage.

 

Samedi 17 juin : Lac d’Alcántara

Encore du retard 1h. Le programme de marche jusqu’au lac, 22/23 km. Bivouaquer, Cela aurait été une première. 
Arrivés là-bas, nous n’avions plus d’eau, et l’ombre a très vite disparu. J’ai perdu patience. Anthony m’a demandé s’il pouvait avancer jusqu’à la prochaine auberge. On a pris le taxi jusqu’à Canaveral avec la condition de revenir à ce point pour l’étape de demain. On dormira dans un hôtel avec la clim, royal, sauf que c’est que de passage.

 

Dimanche 18 juin : Canaveral

Je n’ai pas assez dormi. Départ à 6h. Le taxi nous a ramenés au début de l’étape. Les 10 premiers kilomètres, c’était dur et les 10 km après étaient encore plus durs. Nous sommes arrivés dans une auberge pourrie et j’en ai marre. 

M