Seuil

Marche de Sounxxx accompagnée par Jérémie du 20-07-2017 au19-10-2017

 

Je m’appelle S. Je suis arrivée à Seuil jeudi 20 juillet. 
J’étais à Rennes. Je me suis préparée au séjour de rupture.
J’ai marché 15 km samedi et 10 km dimanche sous la pluie.
Hier dimanche, j’ai eu le droit au sauna, c’était très relaxant.
J’ai un accompagnant qui s’appelle Jérémie. Ca va, on s’entend bien pour l’instant.
Nous avons fait un tajine que j’ai préparé et un gâteau au chocolat qu’il a préparé.
D’ailleurs pendant la nuit un chat ou une souris est rentré dans le gite et a grignoté le centre du gâteau (mdr).
Nous sommes lundi matin, je vais prendre le train pour aller à Orly et l’avion jusqu’à Madrid.
Je suis stressée, mais pressée d’être en Espagne.
On verra bien en arrivant et j’espère que ça va bien se passer.
Au revoir, à la prochaine et à bientôt.
S

Dimanche 13/08/2017 : Vega

Chers lecteurs, chères lectrices.

Je vous écris sur la plage de Vega. Je suis arrivée le 2 août chez Marina dans son auberge qui est responsable de marche en Espagne.

J’allais tous les jours à la plage – qui était à même pas 5 mn à pied – même quand il ne faisait pas très beau.

J’ai croisé plein de randonneurs venus du monde entier.

Le 2ème jour à Véga, j’ai rencontré un spécimen qui mesurait 2,06m pour au moins 130 kg. Il était très gentil, mais il ronflait comme un « tracteur » (mdr). Pour le réveiller, je l’éclairais avec ma lampe de poche et après il faisait moins de bruit.

Chez Marina nous mangions souvent végétarien.  Je n’avais jamais, pendant quatre jours, mangé autant de fruits, de légumes et de céréales.

Le 5eme jour j’ai craqué, Jérémie et moi sommes allés manger au resto de la plage.

J’ai aussi rencontré les hospitaliers qui aidaient Marina à l’auberge –Elena et Catherine – elles étaient vraiment gentilles.

J’ai vu l’ostéopathe de Marina pour mon mollet et j’ai été très contente de l’avoir rencontré. Il m’a un peu « défoncé » le mollet, mais je n’ai pas crié comme mon accompagnant qui se tordait dans tous les sens (mdr). Je n’avais jamais rencontré un médecin aussi gentil et humain.

Je commence la marche vendredi 18 août et nous verrons bien si je peux continuer.

A très vite pour de nouvelles aventures.

S.

Chers lecteurs, chères lectrices,
Bonjour à tous,
Aujourd’hui nous sommes le 28 juillet 2017
Je vous écris en direct de Salamanque. Je me retrouve dans cette ville car j’ai une déchirure musculaire au mollet. En ce moment je me repose, j’ai visité un peu la ville, nous avons mangé sur la terrasse de l’hôtel ou au restaurant. J’ai trouvé la ville touristique et lumineuse le soir. Souvent comme j’avais le temps nous allions voir un musicien de hang, je ne connaissais pas cet instrument, je restais pendant des heures à l’écouter jouer, ça m’a beaucoup touché. J’ai eu beaucoup de rendez-vous pour mon mollet nous avons presque fait tous les centres de santé et les hôpitaux de Salamanque. Nous sommes aussi allés à la piscine municipale de la ville. Demain je prendrais un bus et trois cars pour me rendre à Ribadesella pour me reposer chez Marina. J’ai eu un peu peur parce que j’ai failli retourner en France à cause de mon mollet. Je suis pressée de guérir pour pouvoir continuer la marche que je n’ai même pas encore commencée.

 

Bonjour à tous, nous sommes aujourd’hui le 01 septembre.
Me revoila je suis parti de chez Marina le 16 août, j’étais déçue de la quitter et de quitter la mer.
Nous avons pris un train jusqu’à Oviedo et un car jusqu’à Salamanque. 
Nous sommes arrivés à l’hôtel Amefa ou nous étions la dernière fois puis nous sommes allés à l’auberge des pèlerins et nous avons commencé la marche 
Le premier jour nous avons marché jusqu’à Castellanos et nous avons dormi à la belle étoile et nous avons vu la grande ours et une étoile filante, c’était magnifique. Le deuxième jour nous avons marché jusqu’à Calzada del Valdunciel et nous avons dormi dans une auberge avec une piscine, j’étais refaite. Le troisième jour nous devions faire 15 km pour arriver à une auberge mais mon mollet me faisait trop mal pour continuer nous nous sommes arrêtés nous allions dormir dans une tente mais nous avons rencontré une femme qui habitait juste à côté d’où nous nous sommes (à côté de la prison de Topas) arrêtés et elle nous a accueilli chez elle avec son mari. Elle nous a fait à manger puis nous nous sommes baignés dans sa piscine. C’était improbable de se retrouver deux soirs d’affilés dans une piscine. Ensuite nous avons dîné, longuement discuté et après nous avons dormi. Le lendemain nous avons d’abord marché autour de la maison pendant une heure sans sac à dos. Nous avons repris la marche avec nos sacs à dos mais je n’ai pu marcher que 500m et je n’ai pas pu continuer. Nous avons arrêté une voiture qui nous a déposé à El cubo. Puis nous avons pris un car pour nous rendre à Salamanque. Puis nous sommes restés 10 jours à Salamanque en attendant le rapatriement sanitaire. Le 31 août, ils sont venus nous chercher à 3h du matin nous avons pris un taxi qui est venu nous chercher en bas de l’hôtel jusqu’à l’aéroport de Madrid. Puis nous avons pris un avion jusqu’à Rennes un taxi nous attendait pour nous emmener au gîte. Je dois faire des radios pour voir si je peux continuer la marche, j’espère guérir vite.