Seuil

Marche de Staxxx accompagné par Mathieu du 12-3-2018 au 12-6-2018

 

Je suis S. Je ne sais pas trop comment me présenter. Je suis dans le trou du “c…” du monde ou un coin de campagne en Bretagne.
Je fais de la marche pour partir en Espagne trois mois. Je n’ai pas très envie, mais je n’ai pas le choix si je veux ne pas être enfermé entre deux murs.
Mathieu est mon accompagnant, il est hyper musclé et a un peu de ventre. Il m’encourage quand je veux m’arrêter.
Je suis entrain de faire mon sac et je suis à fond dedans parce que je suis un garçon organisé. 
Demain, c’est le grand départ. J’ai mis mon réveil à 5h37 pour être à l’heure à 7h45.
Demain, c’est aussi le grand baptême de l’air pour 1800 km en trois mois de marche. La suite de cette grande aventure au prochain épisode !
Devinette du jour : pourquoi les policiers belges mettent une baignoire sur leur voiture ? 
R : pour mettre la sirène.

S

 

Vendredi 16 mars : Séville

 

Nous avons pris le train pour 1h30 de trajet pour aller à Seuil. Nous avons été manger une grosse pizza et nous avons pris le métro, puis le bus direction l’aéroport. Et j’ai fermé le hublot de l’avion. Mathieu m’a conseillé de l’ouvrir, ce que j’ai fait. Au début, c’était difficile de regarder, mais j’ai réussi. Je suis fier de moi. A l’atterrissage, j’ai embrassé mon porte-bonheur. Il m’a sauvé la vie. Nous avons cherché longtemps un hôtel que nous avons finalement trouvé.
La suite dans le prochain épisode du guerrier de chemin de terre.

 

Samedi 17 mars : Séville

 

A l’hôtel, nous avons cherché pendant des heures un autre hôtel sur internet pour dormir le soir. Tout était complet à Séville. On a pris un taxi pour aller dormir à l’auberge suivante.

 

Dimanche 18 mars : Guillena

 

Aujourd’hui, premier jour de marche après une bonne nuit. A l’auberge, nous avons rencontré une autrichienne. Nous sommes partis à 10h30. Le sac à dos est très lourd, du coup, on en a bavé. Nous avons vu des cactus et avons mangé des oranges tombées de l’arbre. “On m’a tiré une flèche dessus, et ça m’a transpercé le coeur, mais heureusement qu’un homme inconnu m’a sauvé”. Nous avons fait des pauses toutes les 30 mn. Nous avons traversé des beaux ruisseaux et pris des photos de chevaux, d’abeilles et de fleurs.
Nous sommes arrivés sur une route près d’un village. A l’auberge, il y avait dix personnes qui étaient super sympas, nous avons un peu bavardé avec elles. L’hospitalière (la volontaire qui nous a accueillis), nous a conseillé pour le lendemain de prendre la route au lieu du chemin. Nous avons été nous coucher à 22h. 
“Le coup de la flèche qui m’a transpercé” était une grosse blague.

 

Lundi 19 mars : Castiblanco de los Arroyos 

 

Le matin, après nous être levés, nous avons été faire les courses. Nous avons acheté du tabac, puis avons pris le taxi jusqu’à la moitié de l’étape du jour du Chemin de Compostelle. Ce n’était que de la route. C’était difficile parce que ça faisait mal sous les pieds. Puis nous avons grimpé de grosses montées que je n’ai même pas senties, parce que je parlais avec une dame autrichienne que nous avions rencontrée dans l’auberge. Nous sommes arrivés sans difficulté.

 

Mardi 20 mars :

 

Aujourd’hui, je me suis levé. J’ai vu le soleil taper sur le village. Il a ensoleillé ma journée. Nous avons préparé notre sac et nous sommes partis. Il y avait de grosses montées (raidillons). C’était dur, mais j’ai combattu le mal avec le mal. Mais j’ai réussi et j’étais fier de moi. Nous sommes arrivés à l’auberge. Nous avons fait des étirements pendant 10 mn puis repos de 5 mn. Cela nous a fait du bien. Dans le prochain, épisode la suite de l’aventure.

 

Mercredi 21 mars

 

Nous sommes levés et avons pris notre petit déjeuner. Nous avons été chez le médecin. Nous avons été sur la place du village, c’était joli. Il y avait une fontaine sans eau avec une statue de cerf. Nous avons été à l’office de tourisme et nous sommes rentrés pour manger. Nous avons été visiter le château médiéval du village. Puis nous sommes rentrés, on a fait un feu dans la cheminée du gîte, ce qui nous a réchauffés. Puis nous avons mangé du riz avec du poivron rouge, de la charcuterie, de la salade et une banane : équilibré ! Nous avons été nous coucher plus tôt que d’habitude. Demain on se lève de bonne heure pour aller marcher.

 

Jeudi 22 mars : 

 

Aujourd’hui, nous avons marché. Nous avons monté des raidillons. C’était dur pendant quatre premiers jours, après on ne sent plus le sac. Nous avons marché de 10 à 15 km pendant dix jours, le temps de me soigner. C’est parti ! Nous avons fait ensuite que la pause du midi.
Nous sommes arrivés au village sans faire de pause, car nous nous sommes habitués à marcher beaucoup.
La suite dans le prochain épisode du guerrier du chemin de terre.

 

Vendredi 23 mars :

 

Aujourd’hui, nous sommes levés, puis nous avons pris un rendez-vous chez le kiné.

 

Mardi 27 mars : 

 

Aujourd’hui, on s’est fait emmener par l’hospitalier car j’avais mal jusqu’à ne plus pouvoir faire un pas hier 26 mars. Je ne pouvais plus marcher. Je tiens à préciser que l’hospitalier était ultra sympa.
Nous sommes en train de passer de bons moments dans un bus qui va pratiquement traverser l’Espagne et la France en 20-21h de temps.

S