Seuil

Marche de Yohxxx accompagné par Bastien du 1-09-2017 au 1-12-2017

 

Chers lecteurs, chères lectrices,

Je m’appelle Y… J’ai 16 ans. J’habite en Bretagne. 

Je vais réaliser le séjour Seuil pendant trois mois avec mon accompagnant Bastien et cela fait quatre jours que je suis en stage de préparation pour partir en Italie avec Clémence et Anthony qui ont été accompagnants avant.

Aujourd’hui, c’est le grand départ et la décision de partir n’a pas été facile. 

A la prochaine quand j’aurai plus de nouvelles.

Y.

Du samedi 2 au samedi 9 septembre 2017 : de Turin à Robbio

Les premiers jours ont été assez compliqués parce que je n’avais pas encore l’habitude de porter un sac de 10 kg, mais arrivé à une semaine, j’ai commencé à m’y faire.
Cette marche, j’aime. Elle me vide la tête comme jamais et je ne pense à rien.
Je « visite » chaque ville. J’observe le paysage qui est juste magnifique avec ses superbes montagnes !
Bon, sinon, il y a eu cet accident qui m’a saoulé, mais bon, c’est oublié. Maintenant, j’avance de jour en jour et je ressens encore le manque de ma famille et grâce à cette marche tout va mieux. Je vois la vie différemment.
Y

Du 12 au 21 Septembre   2017

De Garlasco à Ostia Parmense

Ville après ville, kilomètre après kilomètre, je change de jour en jour. La marche est vraiment le meilleur moyen de changer, de grandir, de dépasser ses limites ! 

Je me suis rendu compte que marcher dans la campagne, plus de 20 km, c’était dur, mais une fois avoir traversé une semaine de montagne, bah c’est ridicule la marche sur les chemins, parce que se lever à 7 h et partir directement marcher et monter ces montagnes qui paraissent interminables, bah, il faut du mental, rester fort, garder son énergie.

Ne pas fumer cette merde, me rend plus fort, m’ouvre l’esprit davantage. C’est comme si je n’y avais jamais touché. 

J’ai aussi plein de projets après cette marche : j’ai hâte d’avoir mon apprentissage. Je reprendrai ma vie en mains. C’est ce que j’ai toujours voulu. 

C’est dur de ne pas avoir ses proches avec soi. Ils sont tellement loin. Le manque est dur, mais la marche fait tout oublier assez facilement.

En tous cas, l’Italie, c’est super, le paysage est juste magnifique ! Même si les automobilistes sont tarés. Bah, il ne faut pas s’attarder sur ça et avancer, car je le redis, la marche fait tout oublier.

Y

Du 26 septembre au 2 octobre   201De Pietrasanta à Gambassi Terme


Mardi 26 septembre 2017 : Pietrasanta (20 km)

Dès le matin, les émotions jouent. Le manque de ma famille, ma copine etc…déjà un mois de marche. Je pense que c’est cela qui a été dur. Je voulais vite partir marcher pour oublier ça et 30 mn après mes émotions sont redescendues. Je pensais déjà à autre chose. Arrivés à 2h de marche, nous n’avons pas repris les routes de montagne, mais avec un paysage magnifique quand c’est comme ça, tout peut aller au mieux.

Mercredi 27 septembre 2017 : Lucca (30 km)

La journée a été corsée 6h de marche (30 km). Le soleil tape super fort ! Le paysage change, mais la force et la motivation sont toujours là, même sous la chaleur ou la pluie, il faut garder son énergie car à un moment ou à un autre, l’effort que je fais chaque jour paiera de plus en plus. Lucca c’est magnifique et ce n’est que le début.

Jeudi 28 septembre 2017 : Lucca repos 

Visite de Pise. C’est bellissimo. Comme je disais dans le blog précédent les efforts et les kilomètres paieront un jour. Moment super agréable, visite magnifique, photos et souvenirs qui seront gravés à jamais dans mon cœur. Prochaine destination Sienne. Le voyage commence vraiment.

Vendredi 29 septembre 2017 : Ponte a Cappiano (27 km)

Plus j’avance dans cette marche, plus je me rends compte de mon changement. Je me retrouve comme j’ai toujours voulu savoir qui j’étais, jusqu’où je pouvais dépasser mes limites. Le plus dur reste encore le manque de mes proches, mais plus j’avance, moins ce manque se ressent et sort de ma tête. 
Enfin sorti des montagnes c’est cool.

Samedi 30 septembre 2017 : San Miniato (14 km)

La route est moins difficile, mais les kilomètres sont là et elles ne blaguent pas. Le paysage de la Toscane est super beau ! Le manque de mes proches cela joue toujours quand je peux les contacter. Heureusement que j’ai un accompagnant formidable à mes côtés, sinon je ne suis pas sûr d’avancer comme ça.
La pluie, le beau temps, les deux sont bien car plus de 20km sous la chaleur c’est dur et cela demande pas mal d’efforts. Le moral est toujours là.

Lundi 2 octobre 2017 : Gambassi Terme (26 km)

Plus j’avance, plus la région de la Toscane est magnifique et surprenante. Chaque effort est récompensé. En espérant que cela dur car le chemin n’est pas encore fini.

Y

Mardi 3 octobre  2017 : San Gimignano - Abbadia di Isola  (25 km)

Je me lève ce matin et je n’ai pas la “patate” et c’est dur. Comme quoi la marche m’a vidé la tête car j’étais pressé de partir faire mes 25 km pour oublier tout ça. La Toscane est de plus en plus magnifique. 
Le changement progresse de plus en plus.

Mercredi 4 octobre 2017 : Sienne

Cela fait du bien d’être accueilli par de gentilles personnes et aussi de dormir pour bien récupérer.
Les connaissances se font de plus en plus.
Arrivé à Sienne, j’ai trouvé la ville très jolie.
Demain, on continue la visite en mode touristes.

Jeudi 5 octobre 2017 : Sienne

Sienne est une très belle ville avec des touristes venus de partout. L’auberge était très chaleureuse avec les Sœurs qui se dévouent aux missions caritatives. Nous voyons bien que ce n’est pas facile pour tout le monde. En voyant ça, on se dit qu’au quotidien ou oublie très vite, voire même on n’y pense pas. C’est très cool ce jour de repos.

Vendredi 6 octobre 2017 : Ponte d’Arbia

Après le réconfort, nous repartons pour l’effort. On repart pour 26km. La reprise a été bonne. Les jours passent de plus en plus vite. Je suis content de me dire qu’il me reste encore quelques jours avant que le deuxième mois ne finisse.

Samedi 7 Octobre 2017 : San Quirico d’Orcia (32km)

Dormir dans un bon lit, il n’y a rien de mieux et c’est bien pour repartir marcher. Surtout qu’il a plu dans la nuit. Le départ s’est très bien fait, mais encore une fois sous la chaleur et le soleil.

Dimanche 8 Octobre  2017 : Radicofani (25km)

Faire 32km c’est dur. Très dur mais ça paye, et nous sommes récompensés par un bon petit resto le soir. Nous avons bien mangé. 
Je vois le changement encore plus progresser. Je suis fier de moi.

Lundi 9 octobre 2017 : Acquapendete

Nous reprenons la marche aujourd’hui pour 25 km. 
Nous avons changé de région. Nous sommes maintenant dans la « Lazio ». Le paysage a vite changé. Nous avons encore beaucoup de choses à voir.

Mardi 10 octobre 2017 : Bolsena (22 km)

Nous avons fait 22 km. Cela fait du bien. C’était une petite journée avec un paysage magnifique et un lac immense de 40km.
J’espère revenir à Bolsena un jour.

Mercredi 11 octobre 2017 : Viterbo (32km)

Aujourd’hui, nous avons fait 32 km encore sous une chaleur à mourir. Je suis « tombé en rade d’eau », ce n’était pas cool. Heureusement que j’ai trouvé une petite fontaine pour remplir ma bouteille.
Nous revenons sur des chemins comme au départ.

Y

Dimanche 29 octobre : Casalbore

Aujourd’hui, c’était la dernière journée qui grimpe à 900m. Ce n’était pas si dur, ça va, par contre il y avait de grosses rafales de vent qui nous faisaient bouger. Mais bon ce n’est pas ça qui va m’arrêter ! On avait un super paysage et en plus nous sommes passés à côté d’éoliennes, un truc de fou, c’est énorme lorsqu’on est à côté. Voilà la belle journée, malgré le vent.

Lundi 30 octobre :  Celle San Vito

La journée a bien commencé déjà avec un réveil à 8h, puis pour faire 13km, direction Troia. Super accueil à l’ostella pour un grand randonneur. Super journée à Foggia. Demain repos

Mardi 31 octobre : Troia - repos

Aujourd’hui, repos à Troia, village tout petit où nous avons fait vite le tour. J’ai pu poster mes lettres, ça c’est cool. Cela faisait un bail que je les avais. Puis nous sommes allés regarder Saint Jacques La Mecque depuis le temps qu’on en parle ! 

Mercredi 1er novembre : Incoranat

Aujourd’hui, reprise de la marche pour 32 km qui se feront bien. Puis ce sera l’arrivée de la co-marcheuse qui nous a rejoints à Santuario d’Incoranat là où nous dormirons ce soir.  

Jeudi 2 novembre : Cerignole

Aujourd’hui, nous avons fait 28 km pour aller à Cerignole. Il y avait le soleil qui tapait assez fort. Ce soir, nous dormirons dans un local de foot.

Vendredi 3 novembre 2017 : Conosa

Aujourd’hui, nous avons une petite étape de 18 km, avec encore la chaleur. Ce soir, nous dormirons dans un hôtel très sympa. Demain grosse journée de 32 km

Samedi 4 novembre : Corato 

Aujourd’hui grosse journée de 32 km. Le soleil tapait fort comme d’habitude, mais heureusement il y avait les oliviers qui nous faisaient de l’ombre sur tout le chemin, mais c’était sur la route. Ce soir, nous dormirons dans la paroisse de Don Francesco.

Dimanche 5 novembre : Bitonto

Aujourd’hui, bonne petite journée de 26 km, encore sous la chaleur. Heureusement il y avait de l’ombre. Ce soir, nous irons au restaurant fêter l’anniversaire de Mathilde. Nous dormirons à Bitonto dans un B and B.

Lundi 6 novembre : Bari

Aujourd’hui, petite journée de 20 km sous une grosse pluie cette fois-ci. Nous sommes arrivés à Bari, c’est cool plus que 11 jours et en plus il y aura la mer.
Y

 

Mardi 7 novembre : Bari 

 

Aujourd’hui repos à Bari. J’ai fini d’écrire les lettres aux victimes et pour la Juge. Puis nous avons visité les rues de Bari où nous avons racheté un couteau.

 

Mercredi 8 novembre : Mola di Bari (23 km)

 

Aujourd’hui, petite journée de 23 km pour aller à Mola di Bari où nous arrivons de bonne heure. Nous avons quitté Mathilde et avons poursuivi la fin du camino.

 

Jeudi 9 novembre : Monopoli (23 km) 

 

Aujourd’hui, la journée était de 23 km pour arriver à Monopoli à 14h, encore sous la chaleur, les routes étaient toutes droites. Nous avons dormi dans un B&B.

 

Vendredi 10 novembre : Torre Canne (20 km) 

 

Aujourd’hui c’est une petite journée de 22 km. Il a plu un peu toute la journée. C’était couvert. Nous nous sommes arrêtés dans le village de Torre Canne. Il n’y avait personne. C’était le désert. Nous avons quand même trouvé l’hospitalité pour dormir.

 

Samedi 11 novembre : Torre Santa Sabina (22 km)

 

Aujourd’hui petite journée de 22 km sous une petite pluie. Nous arriverons à Torre Santa Sabina vers 14h. Encore un village de vacances où tout est fermé. Nous appellerons un B&B pour la nuit. Le propriétaire était super sympa. Il nous emmènera faire les courses. Demain direction Brindisi

 

Dimanche 12 novembre : Brindisi 

 

Aujourd’hui étape de 25 km que nous ferons sous un beau Soleil. Arrivés de bonne heure à Brindisi nous rejoindrons la station balnéaire pour retrouver Dario, la personne qui nous accueillera chez lui pour dormir. Demain nous entamons la dernière ligne droite.
Y

 

Lundi 13 novembre : Brindisi 

 

Hier nous sommes partis tard de Brindisi car on devait aller chercher du gaz. Ensuite, nous sommes partis vers 11h30 pour faire 23 km en direction de Lecce Nous avons quand même réussi à rentrer de jour et nous avons dormi dans un Super ostello.

 

Mardi 14 novembre : Lecce 

 

Aujourd’hui, c’est une journée sous la pluie. Les routes sont inondées, “trempés comme y’a pas” ! Nous sommes arrivés à Lecce vers 14h, puis cela a été la galère avant de trouver un B&B. mais nous avons réussi. Demain, c’est repos. C’est cool.

 

Mercredi 15 novembre : Lecce 

 

Hier, journée de repos à Lecce. Il a fait beau. J’ai acheté des souvenirs pour mes proches, puis nous sommes allés chez le coiffeur. Ensuite, le soir nous avons été invités au restaurant par l’équipe de tournage.

 

Jeudi 16 novembre : Carpignano 

 

Aujourd’hui, première journée de tournage avec France 3, ce qui n’a pas été facile Sous la pluie en plus. Destination pour Carpignano (28 km) où nous avons réussi à arriver de jour. Puis nous avons galéré pendant 2h pour trouver un hébergement sous la pluie et le froid.

 

Vendredi 17 novembre : Otranto 

 

Aujourd’hui était encore une journée sous la pluie et la dernière avec le reportage. Petite étape de 17 km, mais bon, arrivés à Otranto encore tout trempés. Nous n’aurons pas de mal à trouver un hébergement.

 

Samedi 18 novembre : Maritima

 

Aujourd’hui, une journée “sans avoir trop la pêche” car il pleuvait déjà “comme y’a pas”. Nous sommes partis sous la pluie toute la journée et encore une fois nous sommes trempés de la tête aux pieds pour faire 23 km pour aller à Maritima. Arrivés à destination j’étais super content car je me suis dit voilà encore un jour et le camino est fini. Petite galère pour trouver le dom, mais ça l’a fait ce soir, il nous paiera la pizza. Demain direction San Maria di Leuca.

 

DimanChe 19 novembre : San Maria di LeuCa 

 

Aujourd’hui, voilà c’était la dernière et ultime étape de 27km pour aller au bout du monde de l’Italie San Maria di Leuca. Une journée magnifique avec le soleil qui est revenu. J’étais heureux car je me suis dit “j’ai réussi, je l’ai fait : 1650 km en deux mois et demi”. Me voilà maintenant de retour dans les transports en commun pour Naples et demain direction la France.
Y

 

Bilan

 

Début : Le commencement n’a pas été facile, car je ne voulais pas partir faire les trois mois de marche. Puis j’ai pris mon courage à deux mains et je suis parti pour Turin le 1er septembre et arrivé là-bas, je me suis dit “voilà ça commence”. Quatrième jour de marche assez dur. La chaleur est là et j’ai eu un accident. Je n’ai jamais pris la décision d’arrêter la marche malgré cela. 


Milieu : On peut dire qu’après deux semaines de marche, je me suis habitué à me lever tous les jours à 7h, au poids du sac, au rythme, c’est tout nouveau pour moi qui, je trouve, me conviennent. J’ai réussi à arrêter de râler H24 car je perdais mon énergie ! et tout ça est passé.


Fin : Arrivé à Rome, j’avais pris l’habitude de faire les kilomètres, d’arrêter de “gueuler” de me lever et partir de bonne heure etc … Je l’attendais depuis longtemps cette étape à Rome car après il restait 30 étapes pour arriver au bout du monde de “l’Italie” San Maria di Leuca et j’ai réussi. Le dimanche 19 novembre c’était fini. J’ai tenu trois mois. Je pensais que je n’aurais pas tenu mais comme quoi il faut se surpasser et c’est ce que j’ai fait ! des efforts au jour le jour, plus de 25 km tous les jours faut le faire ! et moi j’ai réussi. Je suis fier de moi. 

Le 22 novembre 2017
Y