Seuil

Marche de Kurxxx accompagné par Laurienne du 23-3-2018 au 23-6-2018


Je m’appelle K., j’ai 16 ans et demi, né le 15 août 2001 à Seclin. J’ai vécu dans la Drôme pendant 8 ans et après je suis allé dans le ch’nord près de Lens. Je suis actuellement en foyer à Mérignies près de Lille. Mes occupations, le sport (cyclisme, natation, boxe et randonnée). Je suis plutôt actif, pipelette, bon et mauvais à la fois. Comme job, j’aimerais être boulanger, pâtissier, chocolatier et glacier. Avant je vais passer un CAP cuisine. Je suis à ce séjour de rupture pour “oublier” mon passé, avoir de la confiance envers les adultes et moi-même, “oublier” mes parents, faire de moi un homme qui a des ambitions et penser au présent et au futur.
Ce vendredi, je pars pour Séville avec mon accompagnante Laurienne.
Suite de mes aventures à venir.

 

Dimanche 25 mars : Séville - Guillena

 

Dès 8h, j’ai commencé le chemin de Compostelle. Je suis parti de Séville vers Guillena. J’ai parcouru 25 km. Je suis arrivé à Guillena à 14h30. C’était dur à partir des derniers kilomètres. A l’auberge, j’ai pris ma douche, puis j’ai fait tamponner ma première « credencial », et fait mes étirements. Puis, je suis allé boire un coup dans un bar et suis revenu à l’auberge. J’ai mangé et après je suis parti me coucher. “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Lundi 26 mars :  Castiblanco

 

Je me suis levé. J’ai pris mon petit déjeuner (café et cookies). J’ai préparé mon sac et suis parti en laissant un petit mot à l’hospitalière. J’ai marché dans le village et Laurienne et moi avons acheté, Laurienne un café et moi des churros bien gras. Je suis passé dans des petits chemins et sur la route. Après quelques kilomètres, je me suis arrêté pour manger. Après Laurienne m’a dit 30 mn de “chut”.
J’ai commencé à marcher, marcher sans faire gaffe à Laurienne et je me suis retrouvé à Castiblanco.  Je l’ai attendue et Laurienne a cru que je m’étais perdu. Donc elle m’a cherché partout, mais en arrivant à l’arbre où je squattais, elle m’a vu et m’a grondé dessus. Après nous sommes arrivés à l’auberge. 2ème tampon, cool, douche etc.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Mardi 27 mars : Almaden

 

Le matin, j’étais gelé et l’hospitalière ouvre la porte du dortoir. Déjà, j’avais passé une mauvaise nuit, j’avais mal dormi, il faisait un froid du ch”nord. J’étais crevé comme un pneu, j’étais d’un poil.
Le paysage est toujours le même, on dirait qu’on n’avance pas, mais après ça allait mieux.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Mercredi 28 mars :  El Real

 

Le matin tout le “tralala”. Je suis parti. Le chemin était joli, mais il y avait des montées dures et un paysage de” malade”. Arrivé au bout du chemin, un hospitalier nous a proposé son auberge. Nous y sommes allés. Très jolie, propre et tout le “tralala”, sieste, douche etc.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main. 

 

Jeudi 29 mars :  Fuente de Cambos

 

Cette nuit, pour une fois, j’ai dormi. J’ai pris un bon petit déjeuner avec mes gâteaux préférés. J’ai préparé mon sac et laissé une phrase gentille au padre, puis je suis parti. Je me suis acheté un paquet de clopes et direction Fuente. J’ai marché et je suis tombé sur la route inondée. J’ai dû passer sur des pierres. J’ai marché dans l’eau. J’ai vu un mouton mort dévoré et après j’ai également vu un agneau se faufiler en-dessous d’une barrière.
Nous sommes arrivés à l’auberge qui est très jolie et grande avec piscine où j’ai trempé mes pieds. J’ai pris un bon bain chaud. Après, j’ai regardé la télé, mangé et dormi.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Samedi 31 mars : Zafra 

 

Je me suis levé du pied gauche. J’ai pris mon petit déjeuner et je suis parti vers Zafra, longue et dure étape (26 km).
Arrivés à Zafra, nous sommes allés dans un bar. J’ai bu un coca avec une assiette de tapas avec Laurienne. Une dame allemande était là depuis Guillena. Je suis allé à l’hôtel qui était beau et confortable. J’ai pris un bon bain. J’ai regardé la télé et à 18h, Laurienne et moi sommes partis faire les courses. Nous avons déposé les courses à l’hôtel et sommes partis boire un verre avec Dick, Clois, Borgit et plein d’autres allemands. Nous sommes partis avec eux manger un très très bon repas. On s’est dit “au revoir” car ils re-partaient en Allemagne. C’étaient des personnes formidables. Nous sommes partis à l’hôtel et allons faire dodo.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Dimanche 1er avril : Zafra - repos

 

Je me suis levé à 10h35. J’ai très bien dormi. J’ai pris mon petit déjeuner. Je suis resté un peu à l’hôtel et nous sommes partis faire un tour en ville, très belle ville. J’ai mangé. Puis retour à l’hôtel où j’ai regardé la télé.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Lundi 2 avril : Villafranca de los Barros

 

Je me suis levé de très bonne humeur. Je me suis bien reposé. J’ai pris un bon petit déjeuner et je suis parti. Le chemin a été vite. Je suis arrivé à 14h à l’auberge, belle auberge. Bref.
Le séjour de rupture commence à me “casser les c…”, pas le chemin, mais la fin de journée à l’auberge, je m’ennuie totalement. Je ne peux même pas faire ma vie, enfin un tour en ville TOUT SEUL et non avec Laurienne. Bref, à mon Foyer, j’avais le droit à une sortie par semaine, 1h, 2h, 3h, 4h, 5h le mercredi pour me détendre et faire ma vie d’ado. J’aimerais de la liberté parce que ça commence à me lasser ce séjour. Fin !!

 

Mardi 3 avril : Torremejia

 

Bref, l’étape c’était de la pure m … du plat et des oliviers à perte de vue. L’auberge, j’en parle, la chambre propre, l’accueil long, la salle de bains presque propre et la cuisine dégueulasse comme la Deule.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Mercredi 4 avril : Merida

 

Bref, chemin soit du goudron soit de la terre argileuse. Pas de beau paysage, que des bagnoles et des camions.
Arrivé à Mérida, très joli pont, belle ville. J’ai visité plein de jolis monuments, la crypte de Sainte Eulalie, le cirque romain (j’ai sprinté plus ou moins 100m), le théâtre et l’amphithéâtre).
L’auberge est grande avec une cuisine non sophistiquée.  Journée plutôt bien.
 “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

 

Jeudi 5 avril : Merida - repos

 

Une journée bien fatigante avec Laurienne et Nicolas. Nous avons rencontré un homme très très sympathique de 72 ans qui pète la forme comme s’il en avait 16 et que nous avions vu à Villafranca. Il est parti pendant notre jour de repos, j’espère le revoir.
Mérida est une belle ville. Nous avons fait les courses, avons visité plein de sites archéologiques. Bref, belle journée de repos ensoleillée et un bon pique-nique dans un joli parc de jeux avec des oies et des oisillons, canards, chiens et chats.  “Fin les tchotes biloutes”. A d’main.

K

 

Vendredi 6 avril : Mérida - Aljucen

 

Après le repos, je me suis levé du bon pied. J’ai pris un petit déjeuner en la nouvelle compagnie de Gustavo, un espagnol, un type génial, très gentil.
J’ai marché sur une route goudronnée, j’ai vu un beau lac avec des carpes. Petit, petit chemin très joli, plein de couleurs, que j’ai fait avec Laurienne et Gustavo.
Arrivés à Aljucen, nous avons commandé une séance de massages dans les thermes, pour 17h. 
Puis j’ai fait la rencontre d’un autre binôme de Seuil, Julie et Luxxx qui est très jolie, chouette fille. Nous avons rigolé . Nous avons passé de belles heures ensemble dans la soirée. Nous avons mangé avec quatre personnes. Puis j’ai dormi. 

 

Samedi 7 avril : Alcuescar

 

Après une bonne nuit, courte mais réparatrice, je suis parti vers Alcuescar. Chemin beau et laid à la fois.
Arrivée à Alcuescar, auberge dans un monastère très froide. Petit goûter avec Gustavo. Bref, nuit froide.
 

Dimanche 8 avril : Aldea del Cano

 

Après une nuit de m… dans un froid polaire, je suis parti vers Aldea del Cano. Chemin de terre au bord de la route. Auberge confortable. J’ai regardé un match de foot avec Gustavo qui m’a offert 4 colacaos. Puis repas avec Laurienne et Gustavo, ensuite dodo. 

 

Lundi 9 avril :  Caceres

 

Réveil avec des meuglements de vaches. P’tit déjeuner (colacaos payés par Gustavo). Chemin pourri, pluie et vent et froid.
Appartement joli, agréable et propre. Repas, puis télé et dodo.

 

Mardi 10 avril :  Casar de Caceres

 

Journée de “merdasse”, pluie torrentielle. Je suis mouillé de la tête “aux crottes de nez”.
Auberge sympa, repas avec Laurienne, Gustavo et un nouvel acolyte, Jacques, puis dodo.

 

Mercredi 11 avril :  Lac d’Alcantara

 

J’ai marché sur des collines verdoyantes et puis j’ai vu un immense lac, très joli.
Refuge au bord du lac. 
Je suis passé sur un pont. J’ai eu énormément peur, car j’ai le vertige, mais après repos.

 

Jeudi 12 avril : Grimaldo

 

Le chemin est joli, mais encore de la pluie.
Bref, auberge très petite. Nous avons dîné avec deux québécoises, un belge et une lyonnaise, puis dodo. 

 

Vendredi 13 avril :  Galisteo

 

Le chemin est mouillé, inondé plutôt. Traversée d’une rivière jusqu’aux cuisses, puis Galisteo, joli village.
Pension très sympa avec des chambres à 2 places.
Repas avec une allemande, Barbara, puis télé et dodo

 

Samedi 14 avril : Galisteo - repos

 

Je me suis levé à 10h et pris mon petit déjeuner. Télé, repos, repas avec Laurienne et Barbara. Nous avons visité Galisteo et les remparts.
Puis repos, télé, repas et dodo.

 

Dimanche 15 avril : Oliva de Plasencia

 

Nous avons fait l’étape sous la pluie et le chemin était inondé, dur…
Auberge agréable, mais en haut il y avait des “punaises de lit”. Une chance on a rien eu. Dodo.

 

Lundi 16 avril : Aldeanueva

 

L’étape est très longue, dur, car nous avons eu plein de déviations.
L’auberge est jolie et confortable. J’ai fait la rencontre d’un occitan, Gabis.
J’ai “pété plusieurs câbles” sur la route et le chemin, car j’avais mal partout et le mental se réduisait, mais j’ai réussi. Puis dodo.

K

 

Du 17 au 27 avril

J’ai fait plusieurs petits chemins magnifiques où j’ai ressenti du bien-être. J’ai pris plusieurs photos sur la très belle vue sur les montagnes enneigées avec des belges très gentils et sur la vue incroyable du plateau de Salamanque.

J’ai cuisiné avec Simon, un cuistot d’une auberge à Fuenterroble et j’ai mangé avec des randonneurs à Calzada de Béjar qu’on n’avait plus revus depuis Calzada de Valdunciel. C’étaient des français très cools que nous avions rencontrés à Galisteo.

A Calzada de Valdunciel, j’ai rencontré un espagnol et deux espagnoles qui m’ont fait goûter des tapas et j’ai adoré les tripes en sauce.

Pour l’instant, rien à dire jusqu’à Zamora.

De Villanueva de Campean à Zamora, très joli chemin. 

Je ne sais pas, mais en ce moment je chante des musiques des années 80. J’ai même inventé un slogan “je grignote des kilomètres peu à peu. J’arrive à toi Zamora”.

J’ai rencontré deux françaises sympa, Antoinette et Marie-Françoise depuis Zamora.

Le chemin vers Montamarta est assez laid et droit. L’auberge est très jolie à côté d’un bois.

K

 

Vendredi 27/04/18 : Zamora - Montamarta

 

Je n’ai pas trop aimé cette étape car c’était du put… de goudron et de la put.. ligne droite. L’auberge est très agréable avec un bois à côté, plutôt cool.

 

Samedi 28/04/18 : Granja

 

De la pure m…, ligne droite et de la pluie de m…. Marre de la pluie

 

Dimanche 29/04/18 : Tabara

 

Chemin magnifique. Marche sur des falaises au bord du Rio Esla. Arrivé en haut, vue incroyable sur les falaises. J’ai apprécié la pause en haut. Le reste du chemin est en ligne droite. L’auberge est très bien et j’ai mangé du veau. Enfin du veau et non du cochon.

 

Lundi 1er/05/18 : Santa Marta de Tera

 

Joli chemin, maisons de terre que j’appelle “maisons des hobbits”.

 

Mardi 02/05/18 : Rionegro

 

Chemin tip top que j’ai fait avec Marie-Françoise et Antoinette pour la dernière fois. Je leur ai dit au revoir à Villar de Farfon et j’ai continué mon chemin vers Rionegro.

 

Mercredi 03/05/18 : Asturianos

 

Très joli chemin, mais beaucoup de vues sur l’autoroute. L’auberge est nulle, dans un gymnase.

 

Jeudi 03/05/18 : Requejo

 

Pour la première fois que je marche tout seul, très joli chemin et rendez-vous avec Laurienne à Puebla de Sanabria à 12h pour le casse-croûte.

 

Vendredi 04/05/18 : Lubian

 

Le début de la m… de chez m…, du put.. de goudron et après le premier col de 1300 m environ. Lubian, très joli village de montagne. J’ai rencontré un gros chien.

 

Samedi 05/05/18 : A Gudina

 

De la montagne, tout ce que j’attendais. Magnifique paysage et incroyable passage en Galice au col de Cando. Très joli chemin. Génial.

 

Dimanche 06/05/18 : Laza

 

Première étape de 35 km de bitume, mais la récompense, le paysage (la montagne), avec des passages sur des chemins forestiers avec la bonne odeur de pin, petit village avec un Self Service pour les randonneurs qui m’a ému. Bon repas en compagnie de Jack et Emmanuel que nous avons rencontrés à Lubian et Laurienne bien sûr.

 

Lundi 07/05/15 : Albergueria

 

Dur : 12 km de montée avec le soleil qui tapait très fort. J’ai perdu 10 kg. L’auberge est jolie et confortable.

 

Mardi 08/05/18 : Xunqueira de Ambia

 

Joli chemin fait avec Camille, un randonneur rencontré à Gudina et non Laurienne, car j’ai marché tout seul. Café avec Camille et le reste du chemin avec Camille et le truc que je ne voulais plus revoir, la ligne droite. Au revoir à la montagne.

 

Mercredi 09/05/18 : Ourense

 

Goudron et l’entrée dans Ourense par une zone industrielle. Bref de la m.. Le soir petit tour dans Ourense et j’ai mangé une glace au Nutella avec Camille et au revoir à Camille.

 

Jeudi 10/05/18 : Ourense

 

Nous sommes allés dans les thermes ce qui m’a fait énormément du bien. Visite de la ville. Repos

 

Vendredi 11/05/18 : Cea 

 

Sortie de ville agréable, mais montée dure et pas de montagne, chemin forestier très joli que j’ai apprécié.
 

 

12/05 : Cea - Castro Dozon

 

Le chemin était plutôt joli. Je suis passé devant le monastère d’Oseira qui est magnifique. Etape courte, mais beaucoup de descentes dans des chemins de 1m de largeur. 
Douches collectives.

 

13/05 : A Laxe

 

Le matin, je me suis réveillé pour aller à A Laxe, étape forestière très jolie. 
L’auberge est très bien. 

 

14/05 : Bandeira

 

Le matin, direction Bandeira, étape passée dans le brouillard. Je croyais que Bandeira était un village, mais c’était une petite ville.

 

15/05 : Outeiro

 

Vers Outeiro, très jolie étape dans les champs et les bois, puis les collines.
Arrivé à Ponte Vila, de la montée pour arriver à Outeiro. Soirée géniale avant Santiago.

 

16/17/05 : Santiago

 

Direction Santiago, du goudron, mais une étape courte. Arrivé à 11h10, visite de la ville après avoir pris des photos de la cathédrale sur la Plaza Obradoiro et avoir passé les derniers moments avec deux allemands que nous avions rencontrés à Zamora.  
J’ai eu ma compostela après 1h30 d’attente, puis nous avons flâné dans les rues de Santiago. Le lendemain, nous avons mangé dans un bar et j’ai fait un manège à sensation dans un Ducasse (centre commercial) à Santiago.

 

18/05 : Négreira

 

Chemin vers Négreira pour nous rapprocher de la côte de Finisterre. 
Je suis sorti de l’auberge et j’ai rencontré quatre français. Ils sont sympas. Très jolie étape.

 

19/05 : Olveiroa

 

Le lendemain, étape de 33 km que j’ai faite calmement.  Arrivé à Olveiroa, je me suis reposé.

 

20/05 : Finisterre

 

Vers Finisterre, étape magnifique, plus je me rapproche, c’est coloré. Près de Finisterre, une descente raide, puis une vue sur l’océan et une crique. J’ai mangé dans un resto devant le port. Très bon (moules).

 

21/05 : Finisterre - repos

 

Nous sommes partis vers le Cap Finisterre. C’est splendide. J’ai été sur un gros rocher avec vue sur l’océan.

 

22/05 : Muxia

 

Le lendemain direction Muxia, étape très jolie, ville jolie, eau turquoise. Je me suis baigné. C’était froid, mais après être resté 5 mn le corps s’est habitué. 
J’ai visité le cap de Muxia avec les quatre français. C’était magnifique.    K

 

24/05 : Santiago - Arca (camino francès)

 

Etape très jolie, pratiquement que du goudron, mais un peu de chemin de terre dans la forêt. Il y a beaucoup de monde sur le chemin et à l’auberge. Mais la première étape est passée très vite, car il n’y avait que 20 km.

 

25/05 : Arzua

 

Très belle étape forestière, moins de goudron que la veille. J’ai traversé des kilomètres de forêt d’eucalyptus. Je me suis arrêté dans un bar et j’ai mangé un bon croissant. Après, j’ai continué ma route. Encore beaucoup de monde.

 

26/05 : Palas de Rei

 

Très belle étape sous la flotte à la fin, très joli paysage. Encore de la forêt, mais de chênes et de genêts. Cool.

 

27/05 : Portomarin

 

Etape de 30 km, très jolie. J’ai campé pour la première fois, dans un champ avec vue sur le Rio Mino, comme à Ourense. C’était très cool. J’ai très bien dormi, mais la tente étant petite, je n’ai pas trop d’espace pour dormir. Je me suis réveillé avec le chant des oiseaux.

 

28/05 : Sarria

 

Etape de 22 km de forêt vers la ville de Sarria. Il y avait énormément de monde comme d’habitude. Je ne voyais jamais Sarria car la ville est dans un creux. Laurienne avait réservé une chambre à Sarria, très confortable où j’ai fait une sieste de 2h et je suis parti faire les courses avec elle. J’ai cuisiné une purée de carottes et courgettes avec un steack haché galicien, très bon repas et dodo après la télévision.

 

29/05 : Sarria - repos

 

J’ai dormi jusqu’à 9h10. J’ai regardé la télé et nous sommes partis faire les courses. Nous avons mangé des haricots avec des champignons à la crème. J’ai regardé encore la télé avant d’aller à la bibliothèque pour aller sur internet et je suis rentré à l’auberge. Très bonne journée.

 

30/05 : Triacastella

 

Etape qui monte beaucoup, car nous nous approchons de la frontière de Castille, car la sortie c’est de la montagne. Demain “au revoir” à la Galice.

  K

 

01/06 : O’Cebreiro 

 

Cette étape menait à O’Cebreiro, vers la fin de la Galice. Très jolie étape de montagne et vue de l’auberge de O’Cebreiro sur la montagne à 1330m d’altitude, auberge remplie à craquer, mais agréable. Demain “repassage” sur la deuxième partie de Castille.

 

02/06 : Villafranca del Bierzo 

 

Il y a eu beaucoup de descentes, mais le passage en Castille était magnifique. J’ai eu plus de “flotte” en Castille qu’en Galice, mais très belle étape. A l’arrivée à Villafranca, Laurienne a eu un appel de Paul pour lui dire que nous irions à la rencontre d’un autre binôme de Seuil pour leur passer nos tentes. Le soir, Paul appelle à nouveau, Laurienne pour lui dire que c’est à Burgos que nous les rejoindrons.

 

03/06 : Ponferrada

 

Etape qui ressemblait, pour moi, à l’Andalousie, beaucoup de vignobles, des maisons colorées et de bonnes cerises que j’ai goûtées. Ponferrada est une belle ville, l’auberge géniale et j’ai passé mon temps libre au Château des Templiers qui est très joli et très bien entretenu. Demain cap sur Burgos en train.

 

04/06 : Burgos (en train)

 

Le matin direction Burgos pour rejoindre Thxxx et Bastien, un autre binôme de Seuil. J’ai passé 3 heures à la gare à attendre le train vers Burgos. Je suis passé par les gares de Astorga, Léon, Sahagun, Palencia et Burgos. Nous avons eu du retard, car après avoir passé Léon, le train s’est arrêté pendant 30 mn. Nous sommes arrivés à environ 16h30 et nous avons rejoint Thxxx et Bastien devant la cathédrale de Burgos que j’ai prise en photo.
Thxxx et Bastien sont très cools, nous avons passé la soirée ensemble. Nous avons mangé au resto et j’ai passé un peu de temps avec Thxxx en bas de la pension. Nous avons discuté et rigolé. J’ai passé une soirée tranquille et j’ai dormi “comme chez pas quoi”.

 

05/06 : San Juan de Ortega

 

Très belle étape, sauf le début, car nous avons fait 6 km dans la zone industrielle, comme partout dans les grandes villes. J’avais vue sur Burgos à 20 km de là. Il faisait bon, il pleuvait un peu, mais il ne faisait pas froid. 
L’auberge est chère et sans cuisine, heureusement que nous avions la “popote” et le gaz.

 

06/06 : Belorado

 

Très belle étape de forêt de pins, mais déçu d’avoir cassé le bâton trouvé avant Santiago sur la via de la plata. J’ai donc repris mes anciens bâtons en alu.
Auberge sympa et rencontre de deux randonneurs que nous avions rencontrés sur le chemin vers la côte de Fisterra qui sont devenus des hospitaliers. Tout le monde participe à la cuisine, mais j’ai fait une crise et je n’ai pas mangé avec tout le monde.

 

07/06 : Santo Domingo de la Calzada 

 

Etape finale de la Castille et passage en Rioja. Santo Domingo est une très jolie ville, la cathédrale est magnifique.
L’auberge est remplie à craquer comme d’habitude, mais sympathique.

 

08/06 : Najera

 

Etape de vignobles, car nous sommes dans une région qui fabrique du vin. Très joli paysage sur les montagnes à environ 100km de là. J’ai fait la rencontre de dix français et dont deux français, père et fils, très cools. J’ai discuté beaucoup avec le fils. Très bonne soirée.

 

09/06 : Logroño

 

Etape vers la grande ville de Logroño, étape de vignobles encore, mais très joli passage dans la ville, car je suis passé par le parc à côté de Logroño. Il y a beaucoup de monde en ville et demain c’est férié.

 

10/06 : Logroño (repos)

 

Réveil à 8h, car j’ai eu la lumière du jour dans “la tronche”, mais j’ai pris une bonne douche pour me réveiller et j’ai pris un bon p’tit déjeuner. Nous sommes partis faire un tour en ville, puis les courses. Nous sommes retournés à l’auberge. J’ai mangé deux cheeseburgers avec des chips. J’ai regardé un peu la “téloche” et nous sommes repartis faire un tour. J’ai goûté aux gâteaux du marché et à un fromage de chèvre fort en goût. J’ai passé un repos agréable dans cette belle ville de Logroño.

 

11/06 : Los Arcos

 

Très belle sortie de ville. Sûrement la meilleure étape sous le soleil pour une fois, des jolis paysages verts et pleins d’autres couleurs, des collines magnifiques avec la vue sur Logroño au loin. Et là, fin de la ligne droite sur 7 km. Le soir à l’auberge, il pleut encore. J’en ai marre de cette pluie. Encore 6 jours et je suis en France.

 

12/06 : Estrella

 

Après un lever à 6h du matin, nous allons prendre un petit déjeuner au café du village. La veille, j’ai rencontré un français qui fait le chemin à l’envers. Il est très sympa. Nous faisons le chemin vers Estrella à trois. Nous allons dans une auberge donativo. Nous sommes très bien accueillis par deux hospitaliers très cools et Pedro, le français, que nous avons rencontré nous paie le resto. C’est la première fois que le midi nous ne mangeons pas de sandwich. Après le soir, je me repose et je bouquine un livre qui s’appelle Cartel et je m’endors !

 

13/06 : Puente la Reina 

 

Belle étape avec un temps mitigé, beaucoup de descentes à la fin de l’étape et à l’entrée de Puente la Reina par le pont romain. Le village est très beau et l’auberge est très bien. Demain cap sur Pampelune.

K

 

du 30/05 au 08/06 : Triacastella - Logroño 

 

Cette étape a été la fin de la Galice. J’ai dû monter des montagnes, enfin les descendre car je suis à l’envers, mais j’ai eu quand même de la montée.

 

du 13/06 au 21/06 : Puente-la-Reina - Oloron-Sainte-Marie

 

Vers Pamplona, étape de 40 km au lieu de 21, car au lieu de passer sur le chemin français, nous sommes passés sur le chemin Aragonais, celui du Somport. Nous avons continué dessus, et au bout de quelques kilomètres, Laurienne me dit qu’elle ne se souvenait pas avoir vu ce chemin, donc nous avons quand même continué et un français nous a dit que nous étions sur l’Aragonais. 
Donc Laurienne a demandé à une personne du village s’il y avait une solution pour aller vers Pamplona. Il nous a dit “par la nationale que nous avons prise en hésitant, car c’est dangereux. Il s’est mis à pleuvoir. Nous n’avons pas eu de chance. Nous avons failli prendre l’autoroute, mais nous sommes quand même arrivés à destination avec plus ou moins 20 km de plus ou plus. Pamplona est une très belle ville. Le centre-ville où est l’auberge où nous sommes, est magnifique. Les maisons sont de couleurs différentes. On s’est payé un kébab. Nous avons fait un petit tour et puis dodo.

 

Pamplona - Zubiri

 

Très belle étape sans pluie et avec un peu de montagne, paysage magnifique. Le village de Zubiri est très beau et l’auberge “tip-top”

 

Roncesvalles

 

Etape légèrement plus montagneuse que la veille et de la pluie comme d’habitude. L’auberge est vraiment pleine à exploser. Le soir de la pluie et du froid.

 

Saint-Jean-Pied-de-Port

 

Ultime étape vers la France sous la flotte pour changer. Beaucoup de bouillasse qui glisse, mais nous sommes arrivés sous un petit soleil.
Accueil à l’auberge très sympathique par Eric, l’hospitalier très cool. Visite du village français et repas français très très bon.

 

Saint-Jean–Pied-de-Port - repos

 

Réveil à 9h45. Bon petit déjeuner avec du nutella que nous ne trouvions pas en Espagne. Journée de soleil. Bref très agréable journée. Visite du village en p’tit train.

 

Saint-Juste-Ibarre

 

Etape très jolie sans pluie, mais avec des nuages. Beaucoup de route, mais très beau paysage, gîte très confortable. La dame qui s’occupe du gîte est très sympa. J’ai dormi “comme un chez pas quoi”.

 

Mauléon

 

Etape de “brun”, car je parle de terre boueuse où l’on pataugeait, nos chaussures sont mouillées et “crades”, comme les jambes qui sont recouvertes de boue. Mais Mauléon est un joli village très calme et l’auberge “rien à dire”, elle est propre et confortable.

 

Hopital-Saint-Blaise

 

Vers Hopital-Saint-Blaise très joli. Etape avec un soleil chaud et sans nuage. J’ai profité pour faire une séance de bronzage sous le soleil, couché sur la pelouse. L’auberge, on dirait un mobil home.

 

Oloron-Sainte-Marie

 

Etape de goudron car le vrai chemin est boueux, même très boueux. L’étape était plutôt plate. En arrivant à Oloron devant la cathédrale, Laurienne a appelé Antoinette, une randonneuse rencontrée sur la via de la plata et qui nous a hébergé et nourri. J’ai très bien mangé. Antoinette vit avec son père de 98 ans qui “pète la forme”. Il a un chien et un chat très gentils. Je me suis couché.

 

Rennes (retour)

 

Après avoir fini cette marche de 1750 km à pied, le matin nous devons partir à 2h30 du matin car on n’avait qu’un bus qui partait de Pau direct vers Dax. Après nous avons pris un TER, direction Bordeaux, puis Bordeaux-Nantes. Le bus a eu 1h de retard. Arrivés à Nantes, nous attendons le bus direction Rennes, dernier bus. Enfin nous arrivons à Rennes.  Nous sommes accueillis par Paul à la gare routière. Nous sommes allés au bar, puis nous avons acheté du fromage (Maroilles) et un melon espagnol. Nous sommes partis faire les courses et direction le gîte. J’ai pu me baigner dans la piscine du gîte, puis dodo.

Le lendemain, réveil à 9h, tout le “tralala” et baignade. Clémence est venue pour les photos. Et direct le gîte, la télé et le soir pizza maison que j’ai cuisinée.

Le lendemain, réveil à 10h20 et lever à 10h40. J’ai pris un bon petit déjeuner dans le jardin. Je me suis posé sur le canapé et je suis parti me baigner. Après la baignade, nous avons mangé et je suis reparti me baigner. Puis j’ai regardé la téloche, encore baignade. Nous avons mangé et j’ai regardé Battleship à la télé.

K