Seuil

Marche de Omaxxx accompagné par Sophie du 2-8-2019 au 16-10-2019

 

Jeudi 8 août : Portugalete 

 

Premier jour de marche, tout se passe très bien, l’auberge est grande c’est assez sympa. Nous avons fait 19 kms et nous sommes partis de Bilbao à Portugalete. Très belle ville avec un pont gigantesque. Nous sommes montés sur le pont la vue était juste magnifique, nous avons fait les courses et nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Vendredi 9 août : Pobena 

 

Aujourd’hui nous avons marché 13 kms en 3h avec une pause à chaque heure. Nous avons rencontré une dame espagnole qui se désigne en tant que “sorcière”, très bizarre cette drôle de dame ! Nous sommes arrivés à l’auberge et nous sommes partis faire les courses. Sophie, mon accompagnante s’est baignée à la plage, moi j’ai préféré jouer au foot. Nous sommes rentrés à l’auberge, c’était la panique car l’auberge municipale n’a que 15 places. Tout le monde s’affolait et c’est sûr demain tout le monde partira à 5 ou 6h, bon nous verrons demain. 

 

Samedi 10 août : Castro Urdiales 

 

Bonjour, aujourd’hui nous avons marché 15 kms avec une pause toutes les heures. Malheureusement, ce soir nous ne dormirons pas à l’auberge car Sophie n’était pas décidée à partir à 6h. Nous avons visité Castro Urdiales très grande ville avec la plage et des musées. Nous avons fait les courses puis nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Dimanche 11 août : Laredo 

 

Bonjour, aujourd’hui nous avons marché de Castro Urdiales à Laredo, il a beaucoup plu durant les 5 derniers kilomètres. C’était “chiant”, nous marchions au bord de la nationale, il y avait énormément de voitures. Quand nous sommes arrivés, j’avais mal à la cheville. Nous sommes allés aux urgences juste en face de l’auberge. D’après le médecin j’ai une entorse et je dois me reposer entre 1 semaine et 15 jours. C’est hors de question que j’arrête mon aventure ici car je viens de commencer. Nous avons fait les courses et nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Lundi 12 août : Laredo 

 

Bonjour, pas de marche aujourd’hui, et pendant un moment. Sophie m’a loué des béquilles pour que je puisse me déplacer. J’ai beaucoup lu et j’ai dormi presque toute la journée. Le soir avec les soeurs nous avons organisé un repas collectif qui n’a pas lieu le week-end. J’ai beaucoup échangé avec des français mais aussi avec un anglais, des italiens et une québécoise. Ensuite je suis remonté dans la chambre, j’ai lu et je me suis endormi. 

 

Mardi 13 août : Laredo 

 

Bonjour, journée à peu près identique à celle d’hier. Sauf que nous nous sommes baladés ce matin sur la plage, avec Nathalie, que Sophie a rencontrée hier à l’église de l’auberge. Nous avons discuté et nous sommes rentrés. J’ai fait une sieste et j’ai lu mon livre. Sophie m’a autorisé à aller à l’épicerie qui est en face. Je suis rentré et j’ai dormi jusqu’au dîner. Je suis descendu, j’étais avec Sophie, Nathalie et une autre française qui était avec ses parents. Nous avons bien échangé et bien mangé surtout à la fin. J’ai raconté mon histoire à qui a voulu insister pour que je lui raconte. Ensuite nous avons tous les deux regagné nos chambres. 

 

Mercredi 14 août : Laredo 

 

Bonjour, aujourd’hui Sophie m’a proposé d’aller faire du yoga, j’ai accepté, ça va c’était plus cool que ce que je pensais. J’ai signalé à Sophie que j’avais plus mal à la cheville et elle a dit qu’on marchera pour la tester. Nous avons marché ça s’est plutôt très bien passé. J’ai aussi fait une salade pour le repas collectif, c’était bon, vu que je l’ai aperçue dans plusieurs assiettes. J’ai discuté avec les autres randonneurs et je suis parti me coucher. 

 

Jeudi 15 août : Noja 

 

Bonjour, enfin nous repartons, j’en pouvais plus de ne pas pouvoir marcher. Nous sommes partis pour Noja en passant par Santoña où il y avait une prison aussi grande que le palais de l’Elysée. Très beau chemin, beaucoup de montées, mais ça va. Par contre l’auberge est nulle, ils devraient l’animer un peu. Nous avons visité la ville, nous avons fait les courses et nous avons mangé une glace. Nous sommes rentrés, j’ai fait une sieste puis Sophie m’a proposé d’aller marcher le long de la plage. J’ai accepté. Nous avons fait un petit aller-retour. 

 

Vendredi 16 août : Guemes 

 

Aujourd’hui petite étape de Noja à Guemes avec pauses toutes les heures. Superbe auberge, très bien accueillie, il y a des machines à laver et à sécher. J’ai fait une sieste, puis à 19h, le padre fondateur de l’auberge, un homme de 82 ans, nous raconte son histoire et ce qu’il a fait. Puis à 20h il y a eu le dîner collectif. J’ai rencontré une espagnole, un couple français et une québécoise, nous avons mangé et discuté ensemble puis nous sommes allés nous coucher. 

 

Samedi 17 août : Santander 

 

Bonjour petite étape de Güemes à Santander. L’auberge est toute petite. Nous avons visité la ville, fait les courses puis Nous sommes allés au cinéma pour regarder un film français. J’ai beaucoup aimé. Nous sommes rentrés à l’auberge et j’ai appelé ma famille. 

 

Dimanche 18 août : Santillana del Mar 

 

Bonjour grosse étape aujourd’hui 30 kms de Santander à Santillana. Nous avons rencontré un groupe de scouts de filles de 14 à 17 ans et leurs chefs. Je leur ai donné des sucettes. J’ai visité la ville, puis Nous sommes partis faire les courses et nous sommes rentrés à l’auberge. Il pleuvait durant presque toute l’étape mais ça va . 

 

Lundi 19 août : La Revilla 

 

Bonjour, aujourd’hui grosse étape de 30 kms, de Santillana à La Revilla. J’ai trouvé que c’était beaucoup plus long que d’habitude, et qu’on faisait beaucoup de pauses. L’auberge est grande, j’aime bien. Il y a dîner plus petit déjeuner. J’y resterai bien un peu. Pour l’instant tout va bien. J’aime marcher mais je m’ennuie beaucoup et j’ai souvent rien à faire.

 

Mardi 20 août : Colombres 

 

Bonjour, aujourd’hui 22 km avec des pauses toutes les 1h15 de marche. Très grande auberge, beaucoup de montées sur le chemin. C’était pénible, mais ça va toujours. Un peu mal à la cheville. Je pense que ça passera. Beaucoup de randonneurs et randonneuses que nous avons croisés auparavant. Nous avons fait les courses, puis nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Mercredi 21 août : Llanes 

 

Aujourd’hui, nous sommes partis de Colombres à Llanes, en gros 25 km. Sur la fin j’ai marché seul. J’ai beaucoup aimé le calme, se retrouver face à soi-même, être responsable personnellement. J’adorerais faire mes étapes seul. Sophie s’est fait une entorse et elle avait besoin de marcher lentement et à son rythme, elle a préféré me laisser terminer l’étape seul. Je suis arrivé à 13h10 et Sophie est arrivée à 14h. Je l’ai attendue devant l’auberge, puis nous nous sommes présentés à la réception. On nous a dirigés vers les chambres. Nous avons mangé et nous avons pris une douche, nous avons mis nos affaires à laver et nous sommes partis nous balader en ville. Nous avons fait les courses et nous sommes rentrés à l’auberge. Je m’ennuie beaucoup. Je pense que je vais rester seul. Je mangerai plus tard, puis j’irai me coucher. 

 

Jeudi 22 août : Pineres de Pria 

 

Bonjour, aujourd’hui de Colombres à Pineres de Pria. Nous ne sommes pas allés à Nuevo car il n’y a pas d’auberge là-bas et Sophie a marché 2h ou moins, car ce matin nous sommes partis aux Urgences parce que Sophie a mal à la cheville et le docteur a dit qu’elle a une petite entorse et qu’elle devait se reposer 2 ou 3 jours, donc j’ai marché seul jusqu’à Villahormes et Sophie m’a rejoint, puis elle a décidé que nous irons plus loin. Sophie est arrivée avant moi. Nous avons mangé et nous sommes partis regarder le soleil se coucher et nous avons pris quelques photos, puis nous sommes allés dormir 

 

Vendredi 23 août : San Esteban de Leces 

 

Bonjour, aujourd’hui j’ai fait une étape de 17 km de Pineres à San Esteban de Leces, j’ai marché seul, puis j’ai rejoint Sophie à Ribadesella, nous avons fait les courses, puis j’ai repris la marche et nous sommes aussi allés au café avec des gens que nous avons rencontrés. Arrivé à l’auberge, j’ai pris une douche comme d’habitude. Un chat a dormi sur moi. J’ai fait du yoga et je suis parti faire une sieste. Sophie est venue me réveiller pour me dire que Clémence est arrivée. Nous avons discuté un peu. Nous avons mangé, puis nous sommes allés nous coucher 

 

Samedi 24 août : Villaviciosa 

 

Bonjour, aujourd’hui 34 km de marche de San Esteban de Leces à Villaviciosa, grosse étape, puis Sophie nous a rejoints un peu après. Elle a fait du stop, car il n’y avait pas de bus et j’ai marché avec Clémence au début. Nous sommes arrivés à Sabrayo, puis nous avons décidé de continuer. N’ayant plus de place à l’auberge, nous avons dû prendre une chambre d’hôtel à 50 €, donc nous avons “explosé” le budget. Sophie était énervée contre elle. Nous avons beaucoup rigolé. Clémence nous a payé à manger et elle voulait me voir jouer au foot avant de partir. Elle doit partir demain pour aller voir un autre groupe, puis retourner à Paris, car un autre groupe s’apprête à partir. Demain c’est repos avec Sophie, nous ne savons pas trop ce que nous allons faire, mais nous aviserons. Bon, je vais commencer à lire un des livres que Paul m’a choisi. Bonne nuit. 

 

Dimanche 25 août : Villaviciosa 

 

Aujourd’hui, jour de repos à Villaviciosa. Ce matin, petit déjeuner avec Clémence, éducatrice qui se charge du suivi de la marche que j’avais jamais rencontrée, voilà pourquoi elle est venue, mais pas pour longtemps, elle est partie à 13h dans un bus pour Gijon, puis un autre pour Bilbao etc … jusqu’à Rennes, après qu’elle soit partie avec Sophie nous avons acheté des jeux de société. Nous sommes allés à l’auberge, nous avons fait les courses, j’ai mangé et joué avec Sophie. Ensuite, nous sommes allés en ville jusqu’à 19h, puis nous sommes rentrés manger et nous sommes repartis à 21h. Ils fêtaient les 502 ans de la ville et de Carlos V, je crois, j’en suis pas sûr, puis à la fin nous sommes rentrés, car Sophie était fatiguée et nous nous sommes couchés. 

 

Lundi 26 août : Pola 

 

Aujourd’hui, 26 km de marche de Villaviciosa à Pola. Je sais pas quoi trop ???????? c’est juste que je trouve que Sophie abuse un peu avec les pauses, c’est le seul vrai problème et ça m’agace beaucoup. Nous sommes arrivés à 15h à l’auberge. Nous nous sommes installés, nous n’allons pas tarder à aller faire les courses. L’hospitalier nous a dit qu’il avait 99 ans. Je n’y croyais pas, il “pétait” la forme, marchait sans canne et loin de là. 

 

Mardi 27 août : Oviedo 

 

Aujourd’hui, nous sommes à Oviedo. Nous avons parcouru 15 km. Nous sommes allés aux Urgences parce que j’ai avoué que j’avais mal, le docteur parlait français, mais elle nous l’a dit qu’à la fin de la consultation. Nous sommes allés à l’auberge, nous sommes allés nous balader, faire les courses. Sophie est allée à la cathédrale. Je ne voulais pas y rentrer, donc je l’ai attendu devant, nous nous sommes rentrés à l’auberge 

 

Mercredi 28 août : Escamplero 

 

Petite étape de 12 km de Oviedo à Escamplero. Petite auberge. Je n’ai pas trop aimé. L’ennui c’est horrible, comment je m’ennuie, Heureusement que j’ai les livres que Paul m’a acheté, sinon je ne pourrai pas tenir. Nous avons fait les courses, mangé et joué aux cartes, puis nous sommes allés nous coucher. 

 

Jeudi 29 août : Villapanada 

 

Bonjour, aujourd’hui étape de 18 km de Escamplero à Villapanada. Nous sommes arrivés les premiers à l’auberge, pourtant nous étions très lents. Nous avons beaucoup pris notre temps. Deux ou trois heures plus tard, des randonneurs sont arrivés. L’hospitalier était très gentil même un peu trop. Paul a appelé. J’ai discuté avec lui, puis nous avons joué aux cartes avec Sophie et nous sommes allés nous coucher. 

 

Vendredi 30 août : Salas 

 

Bonjour, aujourd’hui 20 km entre Villapanada et Salas. Réveil sous tension, la Guardia est venue à l’auberge pour moi. Je peux vous dire j’ai flippé, même si c’était juste un contrôle et pour voir si tout allait bien, vu que je suis mineur, bref… Salas, petite ville. J’aime pas du tout. Nous avons mangé dans un resto, “dégue” avec Sophie. Je regrette. Nous avons fait des courses pour le matin et nous sommes rentrés à l’auberge. J’ai un peu joué au foot et je suis allé me coucher. 

 

Samedi 31 août : Tinéo 

 

Bonjour, aujourd’hui petite étape de Salas à Tinéo (20 km). Il faisait très froid, puis peu à peu il a commencé à faire chaud. Nous avons fait les courses, nous avons mangé sur la place devant un monument, puis nous sommes rentrés à l’auberge. J’ai fait une sieste et quand je me suis réveillé, j’ai vu un mot qui me disait que si je voulais je pouvais rejoindre Sophie au Spa qui est à l’auberge. Je l’ai rejoint, puis nous sommes partis manger et à 21h j’ai appelé ma famille. Ils vont tous bien, ça m’a soulagé de les entendre un peu et ensuite je suis parti me coucher. Commentaires et ressenti Je me sens bien. Comme j’ai pu le dire dans mon précédent blog, je m’ennuie énormément et je me sens beaucoup et même trop seul. Je comprends pourquoi beaucoup de jeunes abandonnent. J’aimerais avoir un jeune de mon âge avec qui pouvoir m’amuser. Franchement, ce sont les deux seules choses qui me dérangent et qui m’attristent, sinon tout se passe bien. O

 

Lundi 2 septembre : Samblismo - Berducedo 

 

24km en 6h30, très peu de pauses. Nous étions au sommet des Asturies à 1200m d’altitude. Le paysage était agréable. Il y a eu beaucoup de brouillard. On n’y voyait pas à 150 m. Au bout d’un moment, le vent soufflait très fort. J’ai pris quelques photos. Au bout de 3h30, j’ai commencé à beaucoup distancer Sophie, mais je l’attends toujours. J’adorerais pouvoir marcher seul et ne pas devoir l’attendre, mais je ne suis pas sûr que Paul me donne l’autorisation, sinon très belle journée. Beaucoup de soleil. Berducedo très petit village, assez calme. Aujourd’hui ça fait un mois que Sophie et moi nous nous sommes rencontrés et nous avons acheté un gâteau pour fêter ça. La suite, je pense que vous la connaissez. Je vais manger, puis aller dormir. 

 

Mardi 3 septembre : Grandas de Salime 

 

19 km, étape moyenne avec deux grosses montées et 8 km de descente, assez long mais j’ai connu pire. Les paysages que j’ai vus étaient très jolis. Nous nous sommes arrêtés dans un bar au milieu de nulle part, la terrasse avait une vue imprenable sur le panorama. J’ai beaucoup aimé. Nous sommes allés à l’auberge municipale. J’ai trouvé que c’était trop bien aménagé pour six personnes. Après-midi tranquille. J’ai proposé à Sophie de manger une salade ce soir. Elle a accepté après avoir mangé Paul a appelé. Il était fier de moi. Nous avons discuté, mais ça n’a pas duré longtemps. Puis je suis monté me coucher. J’ai lu un peu, puis je me suis endormi. 

 

Mercredi 4 septembre : Fonsagrada 

 

28km une plus grosse et difficile étape depuis un bon moment, mais ça va, c’est juste la dernière montée sur 150 m qui était toute droite que j’ai trouvé difficile. Sinon ça allait. Fonsagrada, grande ville. Je n’aime pas du tout, pourquoi je ne sais pas, mais je déteste cette ville. L’auberge est très belle, pas chère. Nous avons fait les courses et nous sommes allés à la pharmacie car j’ai mal à la gorge, j’ai dû attraper froid et ensuite nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Jeudi 5 septembre : O Cadavo 

 

Etape de 28km assez épuisante, sinon tout s’est bien passé. Aujourd’hui, enfin à partir d’aujourd’hui j’ai l’autorisation de marcher sans Sophie, c’était bien. J’adore être seul sans avoir personne à attendre. Je me suis arrêté deux fois dans différents bars. Quand nous sommes arrivés à l’auberge, nous avons inspecté la cuisine. Il y avait tout pour cuisiner. Nous avons fait les courses avec Jean-Jean et Renée, puis nous sommes rentrés à l’auberge. Nous avons joué au mikado tous les quatre, à vrai dire, je les ai “ratatinés” j’en ai fait de la bouillie beaucoup trop raide et pas délicat. Puis nous avons mangé et nous sommes allés nous coucher. 

 

Vendredi 6 septembre : Lugo 

 

Bonjour, aujourd’hui étape de 30 km entre O Cadavo et Lugo assez facile. J’ai pas trop aimé les paysages, il y avait que des champs, des fermes et des villages abandonnés, sinon pour un deuxième jour de marche en autonomie, j’ai beaucoup apprécié. Je suis arrivé 1h30 avant Sophie et quand nous sommes rentrés dans l’auberge en même temps que deux filles qui sont arrivées en même temps que Sophie, l’hospitalière nous a dit qu’il restait deux places. Sophie s’est décomposée, puis nous avons laissé les places aux deux filles et nous sommes finalement partis dans une auberge pas très loin, plus chère, mais beaucoup mieux. Finalement nous étions contents Sophie et moi. Nous avons beaucoup rigolé. Nous sommes allés faire des courses au supermarché, fait un petit tour dans Lugo, puis nous sommes rentrés et avons mangé. Sophie voulait voir la cathédrale, donc nous y sommes allés, mais elle allait fermer et rouvrir à 10h. Nous sommes allés à 21h trop tard. Elle était déjà fermée. Nous avons fait un tour dans la ville, puis nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Samedi 7 septembre : Ferreira 

 

25km assez long, j’ai marché en autonomie encore une fois. Je suis arrivé avant Sophie comme toujours et je l’ai attendue 125m avant l’auberge par peur qu’elle se trompe et se mette à me chercher. Elle est arrivée 1h20 plus tard. Nous sommes allés à l’auberge ensemble. Nous ne sommes pas partis faire les courses, car c’est un tout petit village de 14 maisons et qu’il n’y a pas de supermarché. L’auberge comprenait un dîner et un petit déjeuner dans le tarif, donc nous sommes “sauvés”. Le repas était délicieux. J’ai appelé ma famille, puis je suis allé me coucher. 

 

Dimanche 8 septembre : Mélide 

 

20km très facile, pas de difficulté, enfin aucune difficulté dans cette étape. Sophie est arrivée peu de temps après moi, nous avons fait les courses avant car nous sommes dimanche et les magasins ferment tôt ou n’ouvrent pas. L’auberge est très grande et assez moderne. Il y a du monde car c’est là que le camino francès et le primitivo se rejoignent, puis le norte quelques kilomètres après. C’est la fête à Mélide, les gens dansent et chantent, boivent beaucoup. Nous avons décidé de rentrer et d’aller nous coucher car demain nous avons 33 km de marche. 

 

Lundi 9 septembre : Pedrouzo 

 

Bonjour, aujourd’hui 27km de marche de Mélide à Pedrouzo avec un petit détour aux Urgences pour Sophie car elle ne se sentait pas bien, mais rien de grave. Elle a juste eu le droit à une piqûre puis nous sommes partis déjeuner dans un bar. Nous avions convenu de nous rejoindre à Arzua car il était hors de question d’après Anthony que Sophie prenne le bus. Je suis parti seul, puis peu de temps après, comme on l’avait convenu Sophie est arrivée, nous avons bu un coca-cola et nous avons décidé d’aller à Salcedo. Je suis arrivé avant Sophie comme d’habitude. Elle est arrivée 1h15 plus tard. Je l’ai rejointe car je l’attendais au café pas loin et c’est à ce moment qu’elle m’a demandé si je veux aller à Pedrouzo. J’ai accepté, puis nous sommes partis. J’ai marché avec mais ça alors c’était une fusée. J’étais très étonné par sa vitesse. Je lui ai même fait la remarque. Nous avons beaucoup rigolé, nous sommes arrivés à peu près à 18h. Je m’en rappelle plus trop. Nous sommes lavés et nous sommes partis faire les courses. 

 

Mardi 10 septembre : Saint-Jacques de Compostelle 

 

Enfin, ce premier chemin qui se termine. Je ressens comme un sac plein de sable se vider. C’est incroyable déjà plus d’un mois que je marche même si ces 20 km pour arriver à Saint-Jacques sont extrêmement moches. Je suis très content d’être arrivé, nous sommes partis chercher notre compostela, puis nous sommes allés à l’auberge. Nous avons instauré un planning pour la journée de demain car nous avons un jour de repos demain. Nous avons visité un peu la ville, fait les courses, puis nous sommes rentrés à l’auberge 

 

Mercredi 11 septembre : Saint-Jacques de Compostelle 

 

Jour de repos, nous avons visité la cathédrale enfin le musée, car la cathédrale est en travaux. Nous avons pu voir Saint-Jacques. Nous avons bu un verre avec des pèlerins que nous avons rencontrés auparavant sur le chemin. Ne vous inquiétez pas je n’ai pas consommé d’alcool et je n’en bois jamais et Sophie non plus. Nous avons regardé des spectacles d’artistes qui avaient lieu sur certaines places, puis nous sommes allés manger au restaurant et nous sommes rentrés à l’auberge. 

 

Jeudi 12 septembre :Neigrera Saint-Jacques de Compostelle

 

Lieu spécial, spécial car nous avons dormi dans les bois à 5 km de Neigrera car on avait envie de camper avec Sophie et on s’est dit pourquoi pas ? Et en plus demain nous aurions moins de kilomètres à faire. Il a fait très chaud, le paysage était simple, j’ai pas trop aimé, nous avons fait beaucoup de pauses et nous avons fait des courses à Neigrera car il n’y a pas de supermarché après. Journée simple, rien qui sort de l’ordinaire. 

 

Vendredi 13 septembre : Olveiroa 

 

Nous avons marché jusqu’à Olveiroa ce qui fait 26 km. Il a fait chaud. L’auberge est un peu petite, mais ça va, nous retrouvons la campagne, les mouches, les mauvaises odeurs et tout ce qui va avec. Nous sommes beaucoup plus que nous le pensions avec Sophie, tant mieux, nous pouvons faire de nouvelles rencontres et découvrir de nouvelles personnes. Nous avons fait les courses et nous sommes rentrés à l’auberge.

 

Samedi 14 septembre :Cap Finisterre Olveiroa-Cap Finisterre 

 

32 km, étape moyenne, beau paysage avec beaucoup de montées et descentes. Tout se passe bien, je marche avec Sophie depuis que nous avons quitté Saint Jacques de Compostelle. Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi. Nous sommes allés chercher notre compostela, puis nous avons fait les courses au supermarché tout près de l’auberge. Ce soir, nous irons au phare voir le coucher de soleil et la pleine lune. Nous avons aussi retrouvé Jean-Jean, un pèlerin français que nous avons rencontré à Escamplero au début du camino primitivo. Nous sommes allés au phare regarder le coucher du soleil, c’était beau. J’ai bien apprécié le décor, mais j’étais très énervé, ce qui fait que ça un peu gâché ma journée. 

 

Dimanche 15 septembre : Muxia 

 

30 km aujourd’hui. Beaucoup de montées, de très mauvaise humeur due à la veille et voilà que Sophie vient empirer les choses en me faisant passer par le chemin côtier, c’est vrai, elle m’a demandé par où je voulais passer et je lui ai répondu à la volée, n’importe c’est la même chose. Mais au fond, je ne voulais pas et j’ai pas su dire non, voilà pourquoi je vais passer une journée de merde. Sophie a vite regretté d’avoir pris ce chemin. Nous avons repris le chemin officiel et nous sommes arrivés en début d’après-midi. L’auberge est grande pour peu de places. Aujourd’hui c’est la fête à Muxia. J’espère que cela me changera les idées et que ça ira mieux. O

 

Lundi 16 septembre : Muxia Jour de repos. 

 

Nous sommes à Muxia qui est une très petite ville, pas plus grande que Sarcelles. Nous nous sommes installés dans l’auberge privée. Après avoir passé la précédente dans la municipale, nous avons décidé de changer d’auberge pour pouvoir mieux dormir. Nous sommes allés au “kilomètre O” et nous avons vu la barque de Sainte Marie qui s’est échouée il y a plusieurs siècles quand elle voulait rendre visite à Saint Jacques. Nous avons fait les courses, mangé, puis après la sieste nous sommes sortis pour s’amuser dans la ville. Nous avons fait plusieurs attractions, puis nous sommes rentrés. Nous avons croisé l’hospitalier et un ami à lui qui nous a invité à boire un verre, ce fut du coca-cola pour moi et Sophie, car elle n’a pas le droit de boire et nous avons, enfin ils ont dansé sur place, car il y avait un groupe qui se nomme la fanfare Ibiza en plein concert. Sophie n’a cessé de danser, puis nous sommes rentrés. 

 

Mardi 17 septembre : Saint-Jacques 

 

Retour à Saint-Jacques cette fois en bus et pas à pied, nous avons prévu de marcher un peu et de sortir de Saint-Jacques, mais Sophie ne se sentait pas bien, donc nous n’avons pas marché, nous nous sommes installés à l’auberge municipale qui est très grande, qui peut recevoir à peu près 400 ou 500 pèlerins. Il y a même un mini supermarché. Il paraît que c’est là que les moines étudiaient et étaient formés. Après nous être installés, nous sommes partis faire les courses. Anthony qui est chargé du suivi de la marche nous a félicités et il m’a aussi dit que je ne m’étire pas assez. Il dit que si je veux devenir un grand athlète, il est obligatoire que je m’étire 20 mn par jour et que je fasse 20 mn de proprioception. Je trouve ça fou, c’est beaucoup trop. 

 

Mercredi 18 septembre : Outeiro (23 km) 

 

Etape moyenne, je trouve le chemin très moche pour l’instant et que la via de la plata n’est pas si plat que ça, d’après ce qu’on nous a dit à moi et Sophie, et avec ce que nous voyons, il y a une grande différence. Je trouve que faire un chemin à contre-sens c’est très difficile principalement pour nous orienter. L’auberge est, je dirai, perdue au milieu de nulle part, Il n’y a rien autour et nous sommes quatre pèlerins. Je sens que je vais beaucoup m’ennuyer. 

 

Jeudi 19 septembre : Bandeira (18 km) 

 

Etape moyenne, beaucoup de montées et très peu de descentes. Je trouve le décor peu intéressant et pas très joli. Il fait toujours beau, cela fait quelques jours que la pluie n’est pas tombée.Nous sommes arrivés très tôt 20 mn avant l’ouverture de l’auberge et nous avons donc décidé d’aller acheter de quoi manger ce midi, car en Espagne les magasins ferment vers 13-14h pour rouvrir vers 16 ou 17h. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. Nous avons attendu quelques minutes que l’auberge ouvre, puis l’hospitalière est arrivée. Nous nous sommes installés, l’auberge est moyennement grande, mais propre. Trois pèlerins sont arrivés, ce qui m’a surpris vu qu’hier nous étions quatre, Sophie, deux autres pèlerins et moi. Je croyais que nous serions seuls à présent, mais je me suis trompé. En tout cas, je suis très content de pouvoir échanger avec les autres pèlerins. J’ai fait une longue sieste, puis nous avons fait les courses pour le soir et la journée de demain, car il n’y a pas de supermarché là où nous irons. 

 

Vendredi 20 septembre : Laxe (20 km) 

 

Etape assez longue au fait que nous nous sommes trompés plusieurs fois, ce qui arrive souvent depuis que nous avons entamé ce chemin. Nous sommes arrivés vers 15h à l’auberge qui était remplie à la fermeture, j’étais étonnamment surpris qu’à ce moment de l’année il y ait autant de personnes. Je m’ennuie toujours autant après la marche. J’ai souvent rien à faire et c’est ce qui me rend le plus souvent nostalgique. 

 

Samedi 21 septembre : : Cea (33km) 

 

Etape moyenne sous la pluie et un froid glaçant. Nous avons beaucoup longé la route. C’était pénible, ça m’’a rappelé les deux premières semaines sur le camino del norte, en français cela veut dire chemin du nord. Nous avons fait une pause dans un bar au bord de la route à 12 km de Cea. Nous sommes repartis et nous sommes arrivés à 16h environ après avoir pris une bonne douche chaude, Sophie a eu un début de migraine, mais c’est vite passé. Nous avons fait les courses, puis nous sommes rentrés. Il y avait des festivités dans la ville, mais nous étions trop fatigués pour y assister. 

 

Dimanche 22 septembre : Ourense (21 km) 

 

Etape facile, beaucoup de descentes durant toute l’étape, paysage très laid. Il y a beaucoup de routes. L’auberge est très grande, bâtie sur 4 étages en plein centre-ville dans le vieux centre, très belle ville, il y a beaucoup de gens. J’ai pris un quartier libre et j’en ai profité pour faire le tour de la ville qui est très grande. Nous n’avons pas fait de courses car les commerces étaient fermés (nous sommes dimanche), nous avons mangé au restaurant chinois, c’était très bon, puis nous sommes allés à l’auberge. 

 

Lundi 23 septembre : Ourense 

 

Jour de repos. Aujourd’hui je n’ai envie de rien et de rien faire. J’ai passé ma journée devant la télé dans l’appartement que nous avons loué une nuit. Aujourd’hui, ça fait 11 mois qu’il nous a quitté. Bientôt un an, ça passe vraiment trop vite. Je pense toujours à toi, c’est peut-être pour ça que je suis triste. Sophie est allée aux thermes qui sont gratuits, moi je n’ai pas voulu y aller, pas trop l’esprit à aller me détendre. Quand Sophie est rentrée, nous sommes allés faire les courses, puis nous sommes rentrés. 

 

Mardi 24 septembre : Xunqueira de Ambia (22 km) 

 

Etape facile, paysage moyennement gai, rien de beau à voir pour l’instant, énormément de routes. L’auberge n’est pas très grande, mais propre. L’hospitalière est très accueillante. Nous avons rencontré deux françaises avec qui nous avons échangé, nous avons fait les courses, puis nous sommes rentrés. J’ai discuté avec Anthony qui me parlait d’un binôme qui avait marché 10km les yeux fermés, puis il m’a dit qu’il allait me rappeler plus tard, chose qu’il n’a pas faite. 

 

Mercredi 25 septembre : Laza (34 km) 

 

Etape moyenne, peu de montées et descentes, paysage toujours assez neutre. L’auberge est très grande, il y a même un terrain de foot à côté. Après nous être installés, nous avons fait les courses, puis je me suis étiré comme Anthony me l’a ordonné et je suis parti jouer au foot. J’ai fait quelques exercices avec le ballon, puis j’ai tiré au but en visant des endroits précis pendant une demi-heure, puis je suis rentré. J’ai rencontré un espagnol et un français qui parlaient tous deux français. Nous avons discuté, puis je suis allé me coucher. 

 

Jeudi 26 septembre : Gudina (35 km) 

 

Etape assez facile, le paysage est beau, j’ai beaucoup apprécié. Toujours énormément de routes. Il fait très beau. L’auberge n’est pas très grande et nous ne sommes pas beaucoup. Il y a des espagnols et des allemands. Je n’ai pas discuté avec eux, mais nous avons juste fait connaissance. Nous avons fait les courses, puis j’ai lu un peu et je suis descendu pour manger. 

 

Vendredi 27 septembre : Lubian (23km) 

 

Etape très facile. Je n’ai trouvé aucune difficulté. Le paysage est de plus en plus joli. L’auberge est très petite. Il n’y a que 16 places et je pense que nous sommes 14. Nous ne nous attendions pas à voir autant de monde sur le chemin, surtout à cette période de l’année. Nous avons fait la connaissance de 7 hollandais, et 9 femmes et 3 hommes, une espagnole qui parle français. Nous avons fait les courses, je vais lire un peu, ensuite j’irai manger et me coucher. 

 

Samedi 28 septembre : Puebla de Sanabria (32 km) 

 

Etape moyenne, paysage désertique. Sauf quelques arbres et buissons, il n’y a que des grands champs de blé et de l’herbe sèche due au soleil. L’étape s’est bien passée, sauf qu’à un moment je me suis trompé de chemin, enfin pas trompé, mais il y avait deux chemins, j’ai attendu Sophie plusieurs dizaines de minutes, en revenant en arrière, je l’ai aperçue, puis nous avons repris le chemin. L’auberge est grande et il y a une machine à laver. Nous avons lavé nos vêtements, puis nous sommes allés faire les courses. 

 

Dimanche 29 septembre : Mombuey (33 km) 

 

Etape facile, paysage toujours aussi désertique, peu de villages sur la route. L’auberge est très petite, en donativo, il y a 11 places et il en reste 2. En ce moment, il y a du monde sur le chemin. J’en suis très étonné. Nous nous sommes peu égarés avec Sophie, voire pas du tout. Aujourd’hui, nous avons fait une pause de 30 mn dans un café dans un village à 17 km d’ici. L’ambiance à l’auberge, je n’aime pas du tout. Dans un mois jour pour jour, je rentre à Paris, franchement je suis pressé. O